publicité

Saint-Gilles : un automobiliste contrôlé avec 2,60 g/l. 18 retraits de permis signifiés

  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le

34 automobilistes ont été contrôlés positifs aux dépistages d’alcoolémie organisé par la gendarmerie dans la nuit de samedi à dimanche à Saint-Gilles. 18 des contrevenants ont dû remettre leurs permis. L’un d’eux affichait un taux de 2,60 g/litre de sang. 

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
Toutes les semaines, tous les mois, tous les ans, les gendarmes organisent des contrôles d’alcoolémie à Saint-Gilles-les-Bains de 4h30 à 7h30 les dimanches matins à la fermeture des discothèques. Malgré cette présence hebdomadaire de l’escadron de la sécurité routière, des conducteurs tombent dans les mailles des contrôles.
 
Dimanche 28 Février 2016, entre 4h30 et 7h30, 34 automobilistes, sur les 330 invités à souffler, affichaient des taux incompatibles avec la conduite d’un véhicule terrestre à moteur.
18 des contrevenants se sont vus retirer leurs permis de conduire et leurs véhicules ont été immobilisés. L’un d’eux affichait un taux d’1,30 g d’alcool par litre d’air expiré, soit 2,60 g d’alcool par litre de sang.
 
Deux délits de fuite
 
Ce dimanche matin, deux conducteurs ont pris la poudre d’escampette en voyant les militaires.
Le premier conducteur, dont les gendarmes ont relevé le numéro d’immatriculation et sont en possession d’une description très précise, ne devrait pas tarder à être invité à s’expliquer. Le second, qui a pris la fuite en abandonnant sa voiture de location sur place, sera très rapidement entendu au sujet de son départ précipité et d’un sachet de « zamal » (Ndlr : cannabis en créole) qu’il a abandonné avec le véhicule…
Les véhicules des récidivistes de grands excès de vitesse confisqués

Un automobiliste contrôlé à 152 km/h sur une route limitée à 90 a vu la confiscation de son véhicukle confirmée par la cour de cassation. Le conducteur, déjà condamné pour un excès de grande vitesse, avait attaqué les décisions du tribunal correctionnal et la cour d'appel de sa région, estimant cette sanction diqprotportionnée pour une infraction de cinquième classe relate Le Point dans son article du 19 Février 2016. En validant le premier jugement, la cour de cassation autorise désormais la saisie des véhicules de conducteurs coupables en récidive de grands excès de vitesse...(cass.crim 10.02.2016, T15-82.324)

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play