publicité

Les artisans pêcheurs bénéficieront des retombées économiques de la légine

Le slogan : "La légine pour tous" ne restera pas au stade l'intention. Les artisans pêcheurs s'inquiétaient de la mise en place du projet Réunion Pêche Australe. Un armateur supplémentaire qui menaçait de réduire les fonds redistribués aux petits pêcheurs.

© CRPMEM
© CRPMEM
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Cette semaine, la tension est montée d'un cran dans le petit monde de la pêche locale. Jeudi 21 septembre 2017, une délégation d'artisans locaux a rencontré la sous-préfète en charge des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF) pour évoquer l'épineux dossier de la redistribution des gains liés à la légine. Un accord a été passé avec les armements qui pêchent l'or blanc du grand Sud. Il a été convenu que 350 000 euros par an seraient versés au comité des pêches pour aider les artisans à se structurer et redynamiser ce secteur qui connaît des difficultés depuis plusieurs années.

Des assurances, mais la vigilance est de mise

Avec l'arrivée de Réunion Pêche Avenir, les petits pêcheurs ont bien cru que l'accord "La légine pour tous" avait vécu. Une crainte apaisée, par la responsable des TAAF qui a signalé son implication dans le dossier. La sous-préfète s'est voulue rassurante en réaffirmant qu'elle serait vigilante afin que les accords financiers soient respectés.
Bertrand Baillif, président du comité régional des pêches, est ressorti satisfait de ce rendez-vous.
Comme les manifestants venus devant les bureaux de la DMSOI (direction de la mer sud de l'océan Indien), le président du comité des pêches ont annoncé qu'ils restaient vigilants et attendaient la confirmation officielle du maintien des accords. 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play