publicité

Assises : Evan Pitreboth plaide l'accident

Dans l'après-midi, les jurés rendront leur verdict. Vont-il croire aux remords de l'accusé et à la thèse accidentelle ? L'expert souligne son sentiment de culpablité . Mais le soir du drame, l'accusé a pensé à cacher l'arme et brûler ses vêtements et la carte SIM de son portable.

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Tout au long de cette première journée de procès, les jurés ont entendu les remords d'Evan Pitreboth. Le jeune homme de 20 ans s'est dit profondément touché par cette tragédie. Il a défendu sa thèse de l'accident. Il venait de prendre une baffe. Il a sorti son couteau de sa poche et a frappé au hasard, sans savoir qui il touchait. Il ne pensait pas avoir touché mortellement son "adversaire". Il ne savait pas que Geoffrey Duterque, 26 ans, voulait défendre la même personne que lui. Un immense et terrible gâchis !

Un accident involontaire ?

Si l'expert psychologue confirme le profond sentiment de culpabilité du prévenu, les inspecteurs glissent un coin dans la défense ? Pourquoi après avoir pris la fuite a-t-il pris le temps de cacher son arme, brûler ses vêtements et détruire la puce de son téléphone portable ? Trois actions surprenantes pour un jeune homme devenu criminel par hasard et se livre à la police une fois les preuves dissimulées où détruites.
Cette seconde journée d'audience est donc déterminante. Le verdict est attendu dans l'après-midi...
Assises bagarre mortelle à Saint-Pierre

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play