publicité

Assises : verdict dans la journée pour Marlène Oulédi et François Chari

Marlène Oulédi et François Chari sont poursuivis pour le meurtre d’Eric Samy. Dans la nuit du 19 au 20 novembre 2013, l’entrepreneur avait succombé à une « crise cardiaque. »

Les filles et les proches d'Eric Samy assistent au procès depuis le premier jour © Nathalie Rougeau (Réunion 1ère)
© Nathalie Rougeau (Réunion 1ère) Les filles et les proches d'Eric Samy assistent au procès depuis le premier jour
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Début 2014, les gendarmes de la section de recherche sont saisis du dossier. À la lecture des procès-verbaux, les enquêteurs relèvent de nombreuses incohérences. L’exhumation du corps et l’autopsie confirment les doutes. Eric Samy n’est pas décédé d’une simple crise cardiaque, il a été empoisonné. Les témoins, les voisins, la famille et les amis de la victime pointent de doigt sa femme, Marlène Oulédi.
Très rapidement un faisceau d’indices pousse les militaires à entendre Marlène Oulédi. L’épouse du défunt avait conservé son appartement de Saint-Denis où elle recevait régulièrement ses amants.
 
La fille et le fils enfoncent leurs parents
 
L’un d’eux, François Chari est un adepte de la sorcellerie. C’est lui qui aurait fourni le poison à sa maîtresse. Sa fille, interrogée à la barre des assises, confirme. Son père lui a confié cette information essentielle quelque temps après la mort de Samy.
Le fils de Marlène Oulédi, fonctionnaire à Paris, affirme que sa mère a été manipulée par Chari. En revanche, il a du mal à expliquer les raisons d’un versement de 40 000 euros offerts par sa mère et sur les sous-entendus concernant ce dossier quand il parle avec Marlène Oulédi au téléphone…
Les jurés rendront leur verdict dans la journée…
Procés de l'empoisonneuse

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play