publicité

Aux assises : Le violeur de l’HEPAD demande pardon à ses victimes

Quenny Métanire avait avoué lors de sa garde à vue l’agression sexuelle de  trois pensionnaires d’une maison de retraite et le viol d’une  une femme de 92 ans. Il a été condamné à 8 ans d'emrisonnement.

© Reunion1ère
© Reunion1ère
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le , mis à jour le
L’agresseur était entré la nuit du 30 avril au 1er mai dans l’établissement pour personnes âgées « Les Alizés » à Saint-Gilles.
Il a avait pu visiter plusieurs chambres de l’établissement avant d’être surpris par le personnel de l’EHPAD.
Il avait pris la fuite avant d’être arrêté par les gendarmes.
 
Le procès à débuté ce lundi par l’examen des faits particulièrement sordides qui se sont déroulés cette nuit là.
A la barre, Quenny Métanire, raconte qu’il avait consommé de l’alcool et du zamal à un anniversaire.
Il ne se souvient pas être entré dans une maison de retraite. Il est entré parce qu’il y avait de la lumière. Il était très en colère. 
 
Ce vendredi matin à la barre il s’effondre en pleurs en demandant pardon. « Je ne cherche pas à minimiser mes actes » dit-il.

En début d'après-midi l’avocat général a requis 6 à 8 ans d’emprisonnement.

Quenny Métanire a été condamné en fin de journée à 8 ans de prison pour viol et agression sexuelle sur personnes vulnérables.

Le compte-rendu d’audience de Rahabia Issa.
Le compte-rendu d’audience de Rahabia Issa




Rappel des faits avec Rahabia Issa.
Le procès du violeur de l'EHPAD


Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play