publicité

Convention canne : les négociations comme le Barachois sont bloqués

Planteurs et usiniers campent sur leurs positions. Les responsables syndicaux attendent une revalorisation de la tonne de canne plus conséquente. Ils estiment les propositions de Tereos insuffisantes pour lever les barrages.

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
C’est, encore et toujours, très compliqué de circuler dans Saint-Denis ce mardi 4 juillet 2017. Les planteurs de canne en grève sont installés devant la préfecture de Saint-Denis et bloquent le Barachois. Les automobilistes venant de l’Ouest comme ceux qui veulent s’y rendre depuis le Nord ou l’Est doivent passer par le boulevard Sud.
 
Dans l’Est, les manifestants sont sur le pied de guerre. Ils limitent leurs actions et les opérations escargots, compte tenu des conditions météorologiques.
 
Dans le Sud, la journée a débuté au ralenti. Les planteurs ont roulé au pas du côté du rond-point des casernes, puis du boulevard Bank. D’autres se dirigent vers l’usine du Gol.
Négociations Tereos et planteurs

 
 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play