publicité

Crise requin : 9 drumlines posées entre Saint-Paul et Saint-Pierre à partir de lundi

Le programme Cap Requin 2 relancé ! 9 palangres vont être installées de Saint-Paul à Saint-Pierre. Les cibles sont toujours les requins-tigres et bouledogues. Deux espèces qui viennent d’être reconnues envahissantes par la Réserve marine.

© Archives
© Archives
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
L’accord est donné pour la pose de smarts drumlines a été validé ce vendredi 5 mai 2017  le centre de ressources et d’appui du risque requin (CRA) et le comité régional des pêches.
Dès lundi, les pêcheurs missionnés vont entrer en action. Neufs palangres équipées d’un dispositif d’alerte en cas de capture seront installées de Saint-Paul à Saint-Pierre en passant par Trois-Bassins, Saint-Leu et l’Etang-Salé. Ces dispositifs s’inscrivent dans le programme Cap Requin 2. Les cibles sont toujours les bouledogues et les tigres, espèces impliquées dans toutes les attaques de morayeurs et de surfeurs depuis 2011. Les bouledogues et les tigres qui viennent d’être reconnus « espèces envahissantes », par l’administration de la Réserve naturelle marine.
 
15 requins prélevés depuis le 1er janvier 2017
 
Ces opérations de prélèvements ciblés sont financées par l’Etat, le conseil régional, le département et les communes de Saint-Paul, trois-Bassins, Saint-Leu, l’Etang-Salé et Saint-Pierre.
470 000 euros ont été versés par l’Etat. 120 000 euros financent le programme Cap Requin 2 de janvier à juin 2017.  
Une réflexion est également menée pour améliorer le ciblage des prises. Des nouveaux appâts devraient être testés d’ici à la fin de l’année.
15 requins ont été pêchés à proximité des côtes réunionnaises depuis le début de l’année 2017 : 12 tigres et 3 bouledogues.
 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play