publicité

Deux marins-pêcheurs évacués de l’île de Kerguelen

Deux marins-pêcheurs, l’un Français, l’autre Indonésien, hospitalisés sur l’île de Kerguelen vont être rapatriés vers La Réunion par la Curieuse. Des évacuations sanitaires dirigées par le CROSS Réunion.

© MaritimeTraffic
© MaritimeTraffic
  • Fabrice Floch et communiqué de la préfecture
  • Publié le , mis à jour le
Le premier marin, de nationalité indonésienne, enrôlé à bord du navire de pêche le Mascareignes 3, souffrait d’importants maux de ventre. Il a été débarqué sur l’île de
Kerguelen le 4 janvier dernier. Après une première consultation médicale et en lien avec le centre de consultation médicale maritime (CCMM) et le médecin du district, il a été décidé au regard de la pathologie du marin de le rapatrier au plus vite vers la Réunion.
À la même période, le CROSS est avisé qu’un marin français sur le navire de pêche Cap
Horn 1 a dû également être évacué sur l’île de Kerguelen afin d’être pris en charge par le médecin de la base.
L’île de Kerguelen (Terres australes et antarctiques françaises) est à environ 8 à 10 jours de mer de La Réunion et il est particulièrement complexe d’évacuer un marin vers les hôpitaux de La Réunion. Toutefois, la base de Kerguelen dispose d’une équipe médicale pouvant intervenir en cas d’urgence.
 
Transportés par La Curieuse
 
Ces deux marins-pêcheurs seront évacués par l’intermédiaire du navire de recherche La
Curieuse, battant pavillon mauricien. Il devrait rejoindre La Réunion dans moins d’une dizaine de jours en fonction des conditions météorologiques. Afin de sécuriser ces évacuations sanitaires, le médecin adjoint de la Base de Port-aux-Français sera également embarqué et sera rapatrié ultérieurement par le premier moyen disponible.
C’est la troisième opération d’aide médicale en mer coordonnée par le CROSS Réunion dans les terres australes et antarctiques françaises en ce début d’année 2017. Le médecin de Kerguelen et les équipements médico-chirurgicaux existant au district sont un maillon essentiel de l’aide médicale en mer et de la qualité des soins, qui peuvent être apportés aux marins dans ces zones, ou l’éloignement géographique rend toute évacuation sanitaire particulièrement difficile dans des délais rapides.
© MaritimeTraffic
© MaritimeTraffic

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play