publicité

Elevage : 7000 poules pour rien !

7000 volailles avaient été abattues la semaine dernière à Ste-Marie dans  un élevage avicole de Piton Fougères. On les suspectait d'être atteintes de la maladie de Newcastle. Pourtant les analyses réalisées dans l'hexagone n'ont rien donné. L'inquiétude demeure : de quoi souffraient ces poules ?

  • Par Marie-Ange Frassati
  • Publié le , mis à jour le
De quoi pouvaient bien souffrir ces poules dont le comportement était inhabituel ?  La question a été posée ce matin  aux services de la DAF alors qu'ils quittaient la zone de Piton Fougères. Ils ont désinstallé leur système de sécurité sanitaire. Malheureusement le mystère demeure.

Le 12 juiin dernier en effet les agents de la direction de l'agriculture et de la foret avaient installé sur le terrain de l'eleveur concerné tout un dispositif comportant 1 SAS de décontamination avec pédiluve et containers d'équarissage. Ils avaient aussi établi un périmètre de sécurité sanitaire. Mais les analyses n'ont trouvé aucune trace de virus. Les poules, dont une petite dizaine présentaient des signes de torticolis, avaient occasionné l'abbattage de leurs 7000 congénères. Elles ont peut-être tout simplement souffert du froid. Il ne fait parfois que 4 à 5 degrés le matin dans le bâtiment d'élevage.

En attendant de connaître, grâce à d'autres analyses, les vraies raisons de la baisse de forme de son défunt cheptel, le jeune éleveur va enfin pouvoir nettoyer son bâtiment et remettre des poussions à grandir dans quelques jours. Espérons qu'il connaitront un sort, à défaut d'être enviable, au moins plus productif !

Reportage Michèle Ozoux, Francis Bourgoin 
La ferme avicole de Piton Fougères à Ste-Marie

 

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play