publicité

Les éleveurs sinistrés manifestent devant la préfecture

Les éleveurs sinistrés par les attaques de chiens errants sont venus demander à l'Etat de prendre en considération leur situation.

La manifestation des éleveurs sinistrés
Rencontre avant la réunion en préfecture  -  Reunion  -  Michelle Bertil - Florence Bouchou - Dany Rosamel
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le
Ils sont venus avec les photos des cadavres de leurs bêtes, égorgées par les chiens errants.
Volailles, moutons, cabris, cerfs sont les proies de 120 attaques annuelles.

Le préjudice est important. Un éleveur raconte que sur 120 bêtes, 60 chèvres pleines ont été massacrées par les chiens. Un autre, que les poules pondeuses ont été égorgées et les poussins dévorés.

Jean-Bernard Gonthier, président de la chambre d'Agriculture : « nous attendons  que des actions soient menées en coordination autour de l'île, car les attaques ont lieu partout dans l'île et le nombre de chiens errants augmente. Un plan de lutte contre l'errance animale a été lancé, mais aujourd'hui on s'aperçoit que les choses n'avances pas... »

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play