publicité

La Fournaise s'offre à nouveau en spectacle !

Les volcanologues chargés de surveiller le piton de La Fournaise attendaient cette éruption depuis le 22 janvier 2017. Depuis cette date le magma affluait des profondeurs vers le sommet.

© Sophie Person (Réunion 1ère)
© Sophie Person (Réunion 1ère)
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Ce n’est pas franchement une surprise. Dès la mi-décembre 2016, les scientifiques de l’observatoire volcanologique du piton de La Fournaise relevaient des signes avant-coureurs d’une éruption.
Le 22 janvier 2017, une recrudescence des séismes était enregistrée par les capteurs installés sur le pourtour du volcan.
5 jours plus tard, le doute a été levé par les graphiques qui permettent de visualiser la déformation du Dolomieu.
© Sophie Person (Réunion 1ère)
© Sophie Person (Réunion 1ère)
Une éruption visible ce mercredi matin et demain, après ?
© Sophie Person (Réunion 1ère)
© Sophie Person (Réunion 1ère)
A la multiplication des séismes et  au gonflement du volcan est venue s’ajouter l’afflux de magma dans les poches situées à 1,5 et 2 km sous le sommet. Une arrivée confirmée par la chute brutale de la quantité de CO2 enregistrée au niveau de Bourg-Murat. Un phénomène légèrement différent des éruptions de 2015 et 2016, selon les spécialistes qui précisent : « la chute de CO2 avait été relevée uniquement dans les stations lointaines ».
Difficile de savoir ce mercredi 1er février 2017 la durée de cette première éruption l’année. Elle était visible ce matin de bonheur, éventuellement demain matin, mais pour la fin de la semaine et le début de la semaine suivante… (Voir la météo)

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play