publicité

La journée de mobilisation des planteurs

10ème jour de présence des planteurs et de leurs tracteurs devant la préfecture. Des planteurs fatigués mais déterminés. Dans les champs, les cannes sont en fleurs.

Un champ de canne © Réunion1ère
© Réunion1ère Un champ de canne
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le , mis à jour le
La journée de jeudi s’est achevée par le communiqué de la préfecture soulignant les avancées dans les négociations entre planteurs et usiniers. Des avancées que l’Etat attend de voir dans la nouvelle convention canne.
Les planteurs n’ont pas la même lecture des négociations. Ils  attendaient une revalorisation de 6 € du prix de la tonne de canne. Ils ont obtenu de Tereos 2,50€. S’ajoutent une prime d’intéressement sur le prix de vente du sucre, l’aide à la replantation, un coup de pouce pour les cannes coupées mécaniquement.  Le tout représente une augmentation de 5% du revenu des planteurs.
 
Sortie de crise ?
 
Les trois syndicats de planteurs sont réunis ce vendredi soir encore pour une analyse de la situation et faire des propositions. Tout le monde est conscient que si aucune solution n’est trouvée d’ici lundi,  la crise des planteurs risque de s’étendre à d’autres secteurs de l’économie réunionnaise.
Dans les champs les cannes sont en fleurs. La coupe a déjà une semaine de retard.

La situation devant la préfecture en Facebook Live ce vendredi soir.

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play