publicité

La pierre sculptée surplombant la porte d’entrée du phare du Port, retrouvée

1886 est encore bien lisible sur la pierre sculptée trouvée en bord de mer par Gilbert Thiburce. Un parpaing découvert après le passage du cyclone Gamède en 2007.
9 ans après, plus de doute, il vient bien de l’ancien phare.

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
Un morceau de l’ancien phare du Port est désormais exposé dans le jardin de la mairie de la ville. Ce parpaing en pierre de taille sur lequel est sculptée la date de 1886, provient bien du fanal qui trônait là, lieu où aujourd’hui, est installée la SRPP.
Pendant 70 ans, cette tour de 23 mètres de haut, qui projetait la lumière d’une lampe à pétrole à 30 kilomètres de La Réunion, a dirigé les navires marchands vers la colonie, puis le département.
© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
Les photos du phare et de la porte d’entrée
© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
En 1956, abimé par les embruns marins, le vent et le temps, le phare du Port a été dynamité. Un épiphénomène à l’époque, un morceau d’histoire 70 ans plus tard.
En 2007, Gilbert Thiburce, un portois, se balade en bord de mer et remarque le fameux parpaing gravé. Intrigué, il le récupère et entame ses recherches.
Des anciens évoquent rapidement l’existence de l’édifice marin, mais sans preuve formelle difficile d’être affirmatif. Arrivent alors les photos de Thérèse Le Prat.
L’histoire, du parpaing et du phare du Port, vous est contée dans ce reportage de Laurent Pirote. Montage : Jean-Pierre Picard.
Le phare du Port refait surface

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play