publicité

La polémique autour de la nomination du successeur de Sudel Fuma à l’université de La Réunion

L’historien Sudel Fuma a disparu tragiquement en juillet 2014,  l’université procède à son remplacement.

© Reunion1ere
© Reunion1ere
  • Gilbert Hoair avec Jean-Régis Ramsamy
  • Publié le
Un conseil académique restreint a examiné ce jeudi quatre candidatures au poste de maître de conférence à l’université de La Réunion. 
Le premier candidat sur la liste aurait recueilli 20 voix et deux abstentions.
 
Ce vote devra être validé par le conseil d’administration, dans une semaine, pour que le recrutement soit effectif.
 
Plusieurs voix s’élèvent pour contester la procédure.
Le Crefom s’est prononcé en faveur de candidats locaux. Le Crefom ayant eu connaissance, avant la réunion du comité restreint, de la préfèrence de l’université pour une candidate de Nantes.
 
De leur coté, les historiens estiment qu’ils devraient être associés au processus de recrutement. 
Dans une lettre adressée au président de l’Université, Mohamed Rochdi, ils demandent une remise à plat de la procédure.
Ils s’en remettent désormais à la lucidité du conseil d’administration et du recteur d’académie, chancelier de l’université.
 
Une polémique qui entache la fin du mandat du président de l’Université qui doit présenter son bilan ce vendredi.
 
En images la position du Crefom avec Jean-Régis Ramsamy et Florence Bouchou
La polémique autour du remplacement de Sudel Fuma

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play