publicité

Le taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères ne changera pas jusqu’en 2019 à la CINOR

Pour faire face au désengagement de l’Etat dans son budget, la CINOR renégocie les prix des prestataires et fait des économies sur le fonctionnement.

© Reunion1ere
© Reunion1ere
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le , mis à jour le
La dotation globale de fonctionnement versée par Bercy à la CINOR, est passée de 15 à 11,5 millions d’euros.
Pour faire face à cette baisse, la CINOR, qui rassemble les communes de Saint-Denis, de Sainte-Marie et de Sainte-Suzanne, n’envisage pas d’augmenter le taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, du moins jusqu’en 2019.
Le taux n’a pas varié depuis 2010.

Trouver des économies

La piste retenue pour avoir un budget en équilibre est de renégocier les prix avec les prestataires, chargés des collectes des ordures, et de réduire les dépenses de fonctionnement de la collectivité.
La CINOR compte aussi à terme avoir moins d’ordures ménagères à traiter.

En images avec Nadia Tayama, Philippe Hoareau et Hamada Boura.
Baisse des dotations de l'Etat à la CINOR




Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play