publicité

Et maintenant qu'est-ce qu'on fait ?

" Une grande mobilisation pour une grande cause qui gangrène la société ", a dit ce vendredi 24 novembre le préfet de La Réunion, Dominique Saurin. Pendant deux jours, les autorités vont travailler pour essayer de trouver des solutions pour remédier au problème de la violence à La Réunion.

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Mercedes Chillon avec Michelle Ozoux
  • Publié le , mis à jour le
Quatre plaintes déposées par jour, environ mille cinq cents faits de violence à l'encontre des femmes entre 2014 et 2015. Une augmentation de 15% de l'accueil des victimes par les services de l'ARAJUFA. Quelques chiffres pour illustrer ce fléau. Pendant deux jours, dans la salle du cinéma Cambaie, les Etats Généraux de la violence vont essayer de comprendre ce qui se passe dans le département. Des victimes sont présentes pour témoigner de ce qu'elles ont vécu.
Anne-Marie et Sylvie ont pu échapper à leur bourreau. Deux histoires difficiles qu'elles ont bien voulu raconter au micro de Michelle Ozoux et Daniel Fontaine.
Violences faites aux femmes : rencontre avec des victimes
Reportage : Michelle Ozoux - Daniel Fontaine - Hamada Boura  -  reunion  -  reunion

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play