publicité

Pas de sortie de crise dans le conflit opposant les planteurs à Tereos

Les  planteurs, tous syndicats confondus, font bloc face à Tereos,  pour obtenir une augmentation de 6 euros du prix de la tonne de canne. Ils organisent des opèrations escargots pour faire pression sur les négociations.

Une opération escargot dans le Sud
reportage Patrick Smith et Laurent Pirotte  -  reunion  -  Reportage Patrick Smith et Laurent Pirotte
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le , mis à jour le
La journée de lundi a été marquée par des opérations escargots sur les axes routiers les plus fréquentés de l’île, provoquant notamment un grand embouteillage sur la Route du Littoral en début de soirée.
Des opérations qui ont débuté il y a plus de deux semaines maintenant.
Le barachois  a été interdit à la circulation. Les planteurs ont établi leurs quartiers depuis  5 jours.


Pourquoi ce blocage ?
 
Les tracteurs venant du Sud et de l’Est se sont rassemblés devant la préfecture  pour faire pression sur les négociations. Elles devaient se tenir dans un lieu secret.
La réunion a tourné court, les représentants de Tereos ont décidé de ne plus négocier tant que les barrages devant les usines ne seront pas levés.
 
Ce mardi devrait être encore une journée de galère pour les automobilistes.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play