publicité

Les planteurs désabusés ce dimanche soir

Les tracteurs sont toujours devant la préfecture, le Barachois est resté fermé à la circulation tout le weekend. Le préfet a reçu planteurs et usiniers qui sont restés sur leur position.

Les représentants syndicaux des planteurs après la rencontre avec le nouveau préfet © Imaz Pres Réunion
© Imaz Pres Réunion Les représentants syndicaux des planteurs après la rencontre avec le nouveau préfet
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le , mis à jour le
Le nouveau préfet n’a pas attendu de prendre ses fonctions officiellement pour rencontrer les membres de la filière canne et notamment des planteurs qui manifestent maintenant depuis 12 jours devant la préfecture.
Dès sa descente d’avion ce dimanche matin, il a déclaré qu’il allait rencontrer tous les protagonistes du dossier. « Pour bien agir il faut comprendre » a dit Amaury de Saint-Quentin, le nouveau préfet de La Réunion.
 
Dans la soirée, il a reçu séparément les représentants des trois syndicats de planteurs, une réunion de prise de contact et d’échanges d’informations.
A l’issue de cette réunion, les planteurs semblaient désabusés. Ils se disent inquiets pour la semaine qui commence.

En images avec Annabelle Boyer et Jean-Claude Toihir.
Les planteurs désabusés dimanche soir

Pas un centime de plus

Amaury de Saint-Quentin a reçu ensuite les représentants du groupe Tereos qui ont fait savoir qu'ils restaient sur leur proposition de 2,50 euros d'augmentation du prix de la tonne de canne.

Dans ces conditions, le conflit social pourrait s’étendre à d’autres secteurs de l’économie réunionnaise ce lundi. La CGTR et le syndicat des transporteurs routiers avaient lancé un ultimatum pour ce début de semaine.
Par précaution de nombreux automobilistes ont fait le plein de carburant, au cas où…

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play