publicité

Le Port : enquête ouverte pour savoir comment les deux femmes sont mortes

Mercredi, la vedette de la gendarmerie maritime a repêché les corps de deux femmes au large du port de plaisance de la Pointe-des-Galets. Le parquet a ouvert une enquête pour déterminer les causes des décès. L'autopsie prévue dans la journée devrait permettre d'en savoir un peu plus. 

© Hubert Debeux (Réunion 1ère)
© Hubert Debeux (Réunion 1ère)
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Mercredi, vers midi, un bateau de pêche au gros signale la présence d'un corps à la dérive à 250 mètres de la côte, au large du port Ouest. Moins d'une demie heure plus tard, sapeurs-pompiers de la cité portuaire, vedette de la gendarmerie nationale et SNSM appareillent. En début d'après-midi, les gendarmes repêchent à 900 mètres au large, non pas un, mais deux corps de femmes. L'une aurait environ soixante ans, l'autre une trentaine d'années.

Crime ou suicide ?

L'enquête a été confiée aux gendarmes. Une autopsie est prévue dans la journée. Elle devrait lever une part du mystère qui entoure ces deux décès. Les deux victimes étaient vêtues et selon les premières constations des enquêteurs, les corps n'ont pas séjourné trop longtemps dans l'eau. Reste à déterminer, s'il est question d'un crime ou d'un double suicide. Une seconde piste crédible, les gendarmes de la police scientifique n'ayant pas relevé de traces suspectes sur les corps des deux femmes.
Les victimes identifiées. Une mère et sa fille domiciliées au Port

Les deux femmes, repêchées au large du port Ouest, ont été identifiées. Il s'agit d'Arlette Petan-Ranguin, 74 ans et de sa fille, Kathy Gangama, 40 ans. Si la thèse du suicide ne peut pas être écartée, le mystère s'épaissit. Crime, accident suicide ? Trois versions, deux corps et une autopsie qui répondra peut-être cette question... 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play