publicité

Québec : Giovanni Turpin incarcéré pour avoir imposé une relation sexuelle non consentie

Giovanni Turpin, informaticien originaire de La Réunion, a été incarcéré en début de semaine. Il était jugé pour avoir imposé une relation sexuelle non consentie à jeune femme de 19 ans, en février 2012 à Sherbrooke, ville située à l'Est de Montréal à environ 50 km de la frontière des Etats-Unis.

© Le Soleil
© Le Soleil
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Les faits sont banalement simples. Le 4 février 2012, Giovanni Turpin prend en charge une jeune fille totalement ivre qui vient d'être expulsée d'une discothèque de la ville de Sherbrooke. Profitant de son état, il la ramène à son domicile où il lui impose deux rapports sexuels non consentis. L'informaticien originaire de La Réunion, a affirmé devant le juge que la jeune victime était consentante. Comme le relate la rédactrice du site le Soleil, la juge de la cours du Québec : "n’a rien cru des explications « invraisemblables » de l’accusé."

Le verdict prononcé plus tard

La malheureuse a fait part de sa frayeur en se réveillant dans le lit d'un inconnu. 5 ans après les faits, elle est traumatisée par ce crime. Ce premier jugement était important. Il lui reconnaît son statut de victime : "Le tribunal est convaincu que la plaignante était dans un état d’intoxication qui ne lui permettait pas de réaliser qu’elle avait le choix de refuser de participer à des contacts sexuels avec l’accusé, affirme la juge Gosselin. Elle était donc dans l’incapacité de formuler un consentement."
Le Réunionnais sera fixé sur son sort ultérieurement au Québec, la peine pouvant être prononcée plusieurs mois après le procès.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play