publicité

Reconstitution à la Plaine-des-Palmistes : Christopher Guiton conspué par la foule

  • Par Fabrice Floch
  • Publié le 22/03/2016 | 09:49, mis à jour le 22/03/2016 | 09:49

"La violence gratuite plus jamais ça" était inscrit sur le tee-shirt des Palmiplainois venus assister à la reconstitution du meurtre de Grégory Libel. Des faits remontant à la nuit du 15 au 16 Avril 2015, rejoués par Chirstopher Guiton sous le regard d'une foule menaçante...

© D.R
© D.R
De 18 heures à 20h30, ce lundi 21 Mars 2016, Christopher Guiton, 25 ans, meurtrier présumé de Grégory Libel, 24 ans, a rejoué la scène de son crime sous un fin crachin et la pluie d'injures des 200 badauds venus assister à la reconstituion. Les faits, qui datent de moins d'un an, sont encore dans toutes les mémoires des Palmiplainois. Dans la nuit du 15 au 16 Avril 2015, l'accusé, passablement ivre et incontrolable, s'impose dans la partie de carte que la victime et ses amis jouent sous le porche du Café-des-Arts. Dépourvu d'argent, il mise sont briquet, qu'il perd immédiatement.

Un déchaînement de violence gratuit

Très agressif, l'accusé va alors vouloir récupérer son "bien" en se jetant sur Grégory Libel. Le musicien à la coupe rasta, bien connu dans cette petite commune de l'Est, n'a pas le temps de réagir. Un coup de pied, un deuxième, un troisième... des coups poings... quand les secours interviennent, le jeune homme est dans état désespéré. Les coups portés à la tête s'avèrent fatals. Un crime qui a choqué la population de la Plaine-des-Palmistes. Malgré la pluie, ils étaient plus de 200, lundi en fin de journée, sur la place de la mairie à assister à cette reconstitution, 200 personnes très remontées contre Christopher Guiton. Le bâtonnier Hoarau, son avocat, a d'ailleurs confié aux journalistes présents que son client a pris conscience de l'émotion, que ce meurtre a suscité dans la population palmiplainoise. 

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play