publicité

Les rotariens de La Réunion soutiennent l'association du père Pédro

15 clubs du Rotary du département étaient réunis, jeudi soir, à La Possession pour accueillir le père Pedro. L'occasion de découvrir le parcours et l'oeuvre du fondateur d'Akamasoa. Un échange conclu par la remise de dons qui aideront les 50 000 villageois de l'association. 

© Didier Bénard
© Didier Bénard
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Le père Pedro est venu pour la 24ème année de suite, recueillir des fonds au profit de son association Akamasoa. Son nom, son œuvre, son implication sont connus sur les 5 continents. Depuis 27 ans, bientôt, 28, le curé originaire de Slovénie qui a grandi en Argentine, se dédie corps et âme aux plus pauvres de Madagascar. Une misère qu'il découvre en 1989 en traversant la décharge de Tananarive la capitale de la Grande-Ile. Sur place, plus de 1 000 enfants et leurs parents fouillent les déchets pour se nourrir et récupérer ce qui n'a plus de valeur pour les gens de la ville.

La décharge est devenue un grand village
© Didier Bénard
© Didier Bénard
Face à tant de détresse humaine, l'homme décide de se soigner pour revenir et agir. Il sait que désormais sa vie est de tendre la main à ces personnes. Comme l'abbé Pierre, mère Thérésa et sœur Emmanuelle ailleurs, il construit à la force de sa seule volonté des villages, des écoles, nourrit les affamés et offre un toit, une maison, un avenir à ces familles qui vivaient dans la rue. Jeudi soir, le père Pedro expliquait aux Rotariens des 15 clubs représentés : "Ce n'est pas facile, tous les jours. Nous avons 20 lois pour nous aider à gérer les villages. 50 000 personnes vivent à Akamasao. Nous aidons 60 000 personnes par an. 80% des gens qui arrivent chez nous adhèrent à nos principes, pour 20% s'est plus compliqué".

La carrière d'où son extraits les roches pour bâtir les maisons
© Didier Bénard
© Didier Bénard
L'association éduque et scolarise 15 000 enfants. L'une de ses quatre écoles primaires accueille 4 000 "marmayes" : "Ce doit être la plus grande école primaire du monde", dit le père Pedro en souriant. Il n'est pas seul, 500 personnes l'aident quotidiennement à faire vivre la communauté : "Je peux partir, des gens formidables travaillent avec moi, je ne suis pas le chef, je ne suis qu'un frère parmi les autres". Dans son dernier livre : "Insurgez-vous !", il s'attarde sur son combat contre l'extrême pauvreté, ce fléau qu'il aimerait éradiquer de la surface de la planète : "Si nous nous en donnons les moyens, nous pouvons réussir à vaincre l'extrême pauvreté !". Comment en douter en voyant Akamasoa...
© Didier Bénard
© Didier Bénard
L'argent est investi intégralement au sein d'Akamasoa
© Didier Bénard
© Didier Bénard
Plus de 10 000 fidèles se pressent pour assister à la messe du père Pedro
Messe père Pedro
Akamasoa, association du père Pedro  -  Didier Bénard  -  Didier Bénard

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play