publicité
Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

La seconde vie des pièces détachées d’occasion

Les garagistes ont obligation de proposer aux automobilistes des pièces  détachées d’occasion pour la réparation de leur véhicule.

© Reunion1ère
© Reunion1ère
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le
Depuis le 1er janvier 2017, le garagiste ne facture plus systématiquement des pièces neuves pour remplacer celles défectueuses des véhicules en réparation.
Il a obligation de proposer des pièces détachées d’occasion, provenant d’un centre de recyclage agréé.
 
Mais, pour des raisons de sécurité, les pièces détachées concernant la direction, les systèmes de freinage, les amortisseurs doivent être neuves.
 
Une mesure qui permet de limiter la consommation et le gaspillage des matières premières.
Elle permet également de faire des économies et de redynamiser le marché de la pièce d’occasion.
 
En images avec Jacques Payet.
Les garagistes proposent des pièces d'occasion



Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Votre site 1ère se modernise, nous aimerions savoir ce que vous en pensez.
Cela ne prendra pas plus de deux minutes.

Donnez votre avis