publicité
Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Trois ans de prison ferme pour refus d’obtempérer, outrage rébellion et menace contre la police

  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le , mis à jour le

Une décision prise en comparution immédiate ce jeudi matin au tribunal de Saint-Denis. Les faits se sont déroulés dans la nuit du 13 au 14 février et ont sans doute motivé les débordements dans le quartier du Chaudron dans la nuit du 14 au 15 février.

© Unsa Police
© Unsa Police
L’homme condamné ce matin, avait dans la nuit du 13 refusé l’ordre lancé par les policiers de la BAC qui patrouillaient au Chaudron. Il avait même lancé des menaces. Une fois appréhendé, il a été présenté en comparution immédiate ce jeudi matin et devra passer 3 ans en prison.
 
Des heurts plus importants cette fois se sont déroulés dans la nuit du 14 au 15 février.
Vers 20h30 précise un communiqué de l’UNSA Police, une patrouille de police secours du commissariat du Chaudron tentait d’identifier une moto accidentée.
Elle a été contrainte de quitter les lieux, prise en chasse par une horde de scootéristes sans casque.
La vitre arrière du véhicule de police a été brisée par un jet de galet.
 
La circulation a été bloquée au rond point du CROUS sur le boulevard Sud, pour jeter plus facilement des galets sur le commissariat du Chaudron.
 
L’USNA Police s’inquiète de la montée de la délinquance  « plus précisément dans le secteur du Chaudron où le caillassage des forces de l’ordre devient récurent. » et demande des renforts pour assurer la sécurité des personnes et des biens.

Jean-Pierre Lauret, secrétaire général de l'UNSA Police est au micro de Delphine Poudroux.
 

Fichier audio

Jean-Pierre Lauret SG UNSA Police

 

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play