publicité

Les vitres teintées à l’avant des voitures verbalisées le 1er Janvier 2017

3 points de moins sur le permis de conduire et 135 Euros d’amende pour les conducteurs de voitures aux vitres surteintées. Le 1er Janvier 2017, les vitres teintées à l’avant sont interdites, elles doivent être transparentes à 70%.

© la 1ère
© la 1ère
  • Communiqué de la préfecture et Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Annoncée depuis 2015, votée en Avril 2016, la législation concernant les vitres teintées des voitures entre en vigueur à partir du 1er janvier 2017. Désormais, le taux de transparence des vitres avant (vitres latérales et pare-brise) doit être de 70 % minimum, soit le taux exigé lors de l’homologation du
vitrage en usine (décret 2016-448 du 13 avril 2016 modifiant certaines dispositions du Code de la route relatives aux véhicules).
Le surteintage des vitres avant représente un danger en matière de sécurité routière. Il réduit la vision du conducteur, en particulier de nuit.
 
Encore possible sur les vitres arrières, mais sous condition
 
De l’extérieur, il devient difficile, voire impossible, de maintenir le contact visuel avec le conducteur et ainsi d’anticiper sa conduite. Le surteintage contribue également à dissimuler les infractions graves comme l’usage du téléphone au volant ou le défaut de port de la ceinture de sécurité. Le surteintage des vitres-arrières et lunettes-arrières reste autorisé et pour ces dernières, à la condition que le véhicule soit équipé de deux rétroviseurs extérieurs.
 
A compter du 1er janvier prochain, les contrevenants s’exposent à une amende de
135€ (contravention de 4ème classe) assortie d’un retrait de 3 points sur le permis de conduire.

En images, la mise en conformité d'un véhicule avec Jacques Payet.
Pas de vitres teintées à partir du 1er janvier



Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play