publicité

Quand l'histoire des épaves de Saint-Pierre et Miquelon refait surface

Deux spécialistes du département de recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (le DRASSM) ont procédé à un premier recensement des épaves échouées sur les côtes de Saint-Pierre et Miquelon. Plus de 300 au total et pourtant seules quelques dizaines auraient été identifiées.

  • Par Linda Saci
  • Publié le
Emplacement, mesures, histoire... les épaves de Saint-Pierre et Miquelon intéressent le DRASSM (Département de Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-Marines). A ce jour, quelques dizaines de ces bateaux échoués sur les côtes de l'archipel ont été identifiées. Mais selon les archives, ils seraient plus de 300 depuis le XVIIème siècle. Afin de recenser ce patrimoine maritime, un travail d'enquête va se dérouler sur les 3 années à venir. Cet été 2017, 2 spécialistes du DRASSM ont commencé les recherches.
Mathias Raynaud, Jérôme Anger.
Quand l'histoire des épaves de Saint-Pierre et Miquelon refait surface.

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play