publicité

A Saint-Pierre, des cavaliers découvrent le horse ball

  • Par Emilie Boulenger
  • Publié le , mis à jour le

De jeunes licenciées du Club d’équitation de Saint-Pierre se sont initiées à ce sport collectif équestre. La discipline pourrait se développer localement.

© SPM 1ère
© SPM 1ère
« Avant d’aller marquer un but, 3 passes minimum, lance Anne-Laure Dordet, monitrice d’équitation. Pas plus de 10 secondes de possession de balle et vous pouvez arracher la balle à l’adversaire sans quitter votre selle. » Les règles du horse ball sont simples, mais la mise en application des consignes un peu plus compliquée.
Dans le manège du Centre d’équitation de Saint-Pierre, les cavalières enchaînent les exercices. Il faut savoir viser, jouer collectif, mais aussi et surtout être capable de rattraper la balle quand elle tombe au sol. "Il faut vraiment de la force dans les jambes, explique Anyssa, l'une des participantes. J'ai commencé il y a un mois et je ne ramasse la balle qu'au trot donc il faut du temps".

Avoir confiance en son cheval

Pour progresser, le horse ball requiert aussi une confiance totale en son cheval. "C'est sûr qu'il ne faut pas non plus avoir peur de tomber", s'amuse Audrey, conquise elle aussi. Grâce à cette discipline, les cavaliers gagnent en assurance et en autonomie. Complète et ludique, elle a vite séduit ceux qui l’ont testée et sa pratique pourrait devenir plus régulière.

Voyez ce reportage d’Emilie Boulenger et Claude Leloche :

A Saint-Pierre, des cavaliers découvrent le horse ball

 

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play