publicité

Crabes des neiges : début de saison menacé par les glaces ?

La saison de pêche aux crabes des neiges débutera le 1er avril. Les pêcheurs locaux préparent déjà leurs casiers. Mais leur départ en mer est soumis aux accords sur les prix avec les transformateurs canadiens. Et surtout à la fonte des glaces particulièrement épaisses cet hiver.

La saison de pêche du crabe des neiges s'ouvre le 1er avril prochain
La saison de pêche du crabe des neiges s'ouvre le 1er avril prochain
  • Par Frédéric Dotte
  • Publié le , mis à jour le
Les pêcheurs de l'archipel profitent des journées ensoleillées de cette fin d'hiver pour entamer les préparatifs de la saison qui s'annonce. La campagne de pêche aux crabes des neiges (chionoecetes opilio, de son nom scientifique) s'ouvrira comme chaque année le 1er avril. Mais il n'est pas certain qu'ils puissent prendre le large en temps voulu.

Trop de glaces sur le fleuve Saint-Laurent en amont ?


Les conditions météo pourraient en effet jouer les troubles fête. Les glaces du Gand Nord canadien et du golfe du Saint-Laurent, très abondantes cet hiver, dérivent vers le sud. A tel point qu'elles entourent partiellement l'Ile de Terre Neuve. Et pourraient prochainement perturber la pêche autour de l'archipel de Saint-Pierre et Miquelon.

Une banquise particulièrement épaisse cette année


Selon le pêcheur Gilles Poirier, une telle épaisseur de banquise dans le Saint-Laurent ne s'est pas vue depuis plus de 25 ans. Et 2014 pourrait ressembler à 1987, année où les glaces avaient atteint la rade de Saint-Pierre. Tout dépendra des vents, des courants, et des mouvements de la banquise.et de sa dispersion.

Autre incertitude, le coup d'envoi de la campagne de pêche aux crabes des neiges dépend aussi des voisins canadiens, et des dates de livraisons dans les usines de Terre Neuve. Depuis la faillite des Nouvelles Pêcheries de Saint-Pierre, plus aucune usine de l'archipel ne traite le crabe.

Les pêcheurs de Saint-Pierre et Miquelon dépendants des usines canadiennes


Les pêcheurs français d'Amérique du Nord sont donc dépendants des négociations qui vont s'ouvrir au Canada entre les transformateurs, le Gouvernement et les syndicats de pêcheurs, afin de s'entendre sur le prix d'achat de la matière première. Et la pêche ne débutera qu'une fois un consensus trouvé. L'année dernière, les désaccords entre les parties avaient repoussé l'ouverture de la saison de trois semaines environ. Et réduit donc une saison qui n'avait pas permis aux pêcheurs de l'archipel de pêcher l'ensemble du quota alloué. 251 tonnes de crabes avaient été sorties de l'eau en 2013, soit 73% des prises autorisées.


Bonne saison en perspective ?


Mais selon les premières tendances, une mauvaise saison d'hiver en Alaska pourrait favoriser la demande au Canada, et donc soutenir les prix d'achat.

Le reportage de Claudio Arthur et Alain Rebmann

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play