publicité

La télémédecine, remède aux faiblesses de l’offre de soins à Saint-Pierre et Miquelon ?

C’est l’une des pistes envisagées pour améliorer l’offre de soins sur l'archipel. La télémédecine a franchi, cet été, un nouveau palier grâce à une convention signée avec le centre hospitaler de Rennes. S'agit-il d'une bonne alternative à certaines évacuations sanitaires ?

Le CHU de Rennes, pôle référent du CHFD. © France Ô
© France Ô Le CHU de Rennes, pôle référent du CHFD.
  • Par Angélique Le Bouter
  • Publié le , mis à jour le
Mise en place en 2013, la télémédecine continue de se développer à Saint-Pierre et Miquelon. La collaboration entre le CHU de Rennes et le centre hospitalier François Dunan se généralise. Oncologie, gériatrie, ophtalmologie... une dizaine d'avis a déjà été donné par des praticiens rennais, depuis la signature d'une convention, cet été, entre les deux établissements. Une pratique qui devrait s'élargir à tous les services hospitaliers. 

En devenant pôle référent, le CHU de Rennes s'engage à poursuivre les déplacements de spécialistes sur l'archipel et à former des praticiens de Saint-Pierre localement ou en immersion dans des hôpitaux bretons. 

Véronique Urtizbéréa et Emmanuel Morel ont rencontré les équipes concernées au CHU de Rennes : 
Télémédecine : partenariat CHFD/CHU de Rennes
ITW 1 : Erwan Flécher, chirurgien cardio-thoracique CHU Rennes - Responsable coopération médicale ITW 2 : Sébastien Delarche, chef de projet télémédecine au CHU de Rennes EQUIPE : V. Urtizbéréa / E. Morel / C. Colibert  -  saintpierremiquelon  -  saintpierremiquelon

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play