publicité

Séphora JOANNES, Martiniquaise Artiste capillaire

Après des études à l'école des Beaux Arts de Fort De France, Séphora se destinait à une carrière de sculpteure mais son combat pour se retrouver en a décidé autrement.

  • Par Pierre Cissé
  • Publié le
Comme la plupart des femmes en Martinique, Séphora a les cheveux défrisés. Nous sommes en 2009, elle est une jeune artiste qui veut faire de la sculpture.

Seulement, voilà, elle ne se sent plus à l'aise avec cette " tête "... Et décide d'en changer. Elle entame alors un processus qui la fera revenir au naturel : elle assume enfin ses cheveux crépus, se plaît avec sa nouvelle tête, et surtout décide de les mettre en valeur.
Elle crée toute une série de coiffures, volumineuses et ethniques, car elles se retrouvent être les répliques exactes de coiffes de femmes africaines du 17e siècle. Séphora jure ses grands Dieux qu'elle n'a pas triché. Elle estime juste être dans la continuité d'une lignée de créateurs de la diaspora.

Aujourd'hui, entre salons et commandes elle vit de son Art et continue le combat pour un retour au naturel de ses " soeurs ".

Regardez le "Tranches de vie" avec Sephora Jones:  
Séphora JOANNES

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play