publicité

À Sevran, des centaines de personnes pour la marche blanche en mémoire de Grégory Hatil

Ce vendredi 16 juin, peu après 18 heures, s'est déroulée une "marche blanche", à Sevran en hommage à Grégory Hatil. Ce père de famille de 33 ans tué de plusieurs balles samedi dernier lors d'un barbecue. Le tireur, qui a pris la fuite, est toujours recherché par la police.

Des centaines de personnes ont marché en mémoire de Grégory Hatil © France Ô
© France Ô Des centaines de personnes ont marché en mémoire de Grégory Hatil
  • La1ere.fr
  • Publié le
Des centaines de personnes ont marché ce vendredi 16 juin en mémoire de Grégory Hati. Une marche blanche en hommage au père de famille guadeloupéen de 33 ans abattu samedi 10 juin alors qu'il organisait un barbecue pour célébrer la naissance de sa fille. Des proches et des anonymes qui tenaient à être présents pour ce pilier de la communauté antillaise de Sevran.

Dans le parc de la Butte Montceleux, là où s'est produit le drame, des fleurs ont été déposées et nombreux sont ceux qui ont témoigné leur amitié et leur peine au jeune homme au micro de France Ô. 

"Un bon gars"

"C'est quelqu'un que je voyais presque tous les jours. Il était toujours là pour moi, il demandait des nouvelles. Il n'avait aucun problème avait qui que ce soit… C'est toujours les meilleurs qui partent, de voir que sa vie s'arrête comme ça. Ça m'attriste", confie Arthur, un Guadeloupéen de Sevran, proche de Grégory

"C'était vraiment un bon gars, sans lui, ça ne sera jamais plus pareil. Toute la communauté va s'éparpiller", regrette un autre. "C'était important de venir pour lui, j'ai beaucoup de peine", soupire un ami. "Je ne le connaissais pas, mais il faut être ici pour dénoncer la violence", conclut une habitante de Sevran.


L'appel à témoins de la soeur de Grégory

Le tueur est toujours recherché par la police, près d'une semaine après les faits. La grande sœur de Grégory, Géraldine, a lancé un appel à témoins. "Il y a avait beaucoup de personnes présentes, explique-t-elle dans une vidéo publiée par Le Parisien. Nous souhaitons que tous ceux qui ont été témoins de ce crime puissent se manifester, pour que la justice se fasse et que la personne qui a retiré la vie de mon frère, qui était un père de famille, puisse répondre de ses actes devant la justice."



Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play