publicité

Teddy Riner, ambassadeur de la candidature de Paris aux JO 2024

Teddy Riner et l'équipe de campagne de Paris 2024 présentent, ce mardi 15 novembre à Doha, les points clés de leur projet olympique 2024. Atout de cette équipe "Paris 2024", le judoka guadeloupéen défend depuis des mois la candidature de la France avant l'élection de septembre 2017.

Teddy Riner, ambassadeur de la candidature de Paris aux JO 2024. © THOMAS SAMSON / AFP
© THOMAS SAMSON / AFP Teddy Riner, ambassadeur de la candidature de Paris aux JO 2024.
  • Par Laura Philippon
  • Publié le , mis à jour le
Il est de tous les rendez-vous décisifs avant l’élection en septembre 2017. Membre de l’équipe de campagne de Paris 2024, le judoka guadeloupéen Teddy Riner défend avec ferveur la candidature française pour les Jeux olympiques. Porte-drapeau à Rio, le double champion olympique et octuple champion du monde de judo, avait déjà pris part à la conférence de presse internationale de Paris 2024, en août dernier, au côté du chef de l’Etat, François Hollande.

Grand oral

Ce mardi 15 novembre, Teddy Riner sera aussi sur le devant de la scène à Doha, au Qatar, pour présenter les points clés du projet olympique français. Ils seront cinq au total à prendre la parole, une quinzaine de minutes, devant la quarantaine de membres du CIO (Comité International Olympique). Comme Paris, Los Angeles et Budapest défendront également leurs candidatures.
 

Rencontre avec les jeunes

Avant ce grand oral, le Guadeloupéen est allé, lundi, à la rencontre de lycéens français et qatariens récemment convertis au judo. L'objectif : montrer que la candidature de Paris ne s’adresse pas seulement aux sportifs de haut-niveau mais aussi aux jeunes.




Légitime et populaire

Teddy Riner co-préside également la commission des athlètes de Paris 2024. Le Guadeloupéen apporte à cette candidature une légitimité sportive mais aussi une popularité. 


Lors de la cérémonie de présentation du dossier de candidature à la Philharmonie de Paris, en février, Teddy Riner avait déjà été très applaudi. "Aujourd’hui, nous, les sportifs, on nous a demandé ce qu’on voulait : on les veut ces Jeux !", avait-il affirmé. "On se fait entendre, on le revendique, et surtout on essaye de fédérer nos familles, nos amis, le peuple français à croire en cet événement, à croire en ce rêve. En 2012, peut-être qu’on arrivait trop petit. Là, on rêve très haut, très loin, et on les veut ces Jeux !"

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play