publicité

Trois semaines après Irma, Saint-Martin et Saint-Barthélemy se relèvent [SYNTHESE]

Le 6 septembre dernier, le puissant cyclone Irma dévastait Saint-Martin et Saint-Barthélémy. Trois semaines plus tard, le retour à la normale s'amorce dans les deux îles. Synthèse.

© Helene Valenzuela / AFP
© Helene Valenzuela / AFP
  • Par Laura Philippon
  • Publié le
Trois semaines après le passage de l'ouragan Irma, les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy se relèvent. Eau, électricité, santé, transports : la vie reprend peu à peu.

#Eau et électricité

A Saint-Martin, le retour à la normale s'amorce. 63% des foyers sont à nouveau reliés à l'électricité, tandis que 44% sont alimentés en eau du robinet "potable", annonce la préfecture de l'île, mardi. Pour les autres foyers encore privés d'eau, treize fontaines publiques en libre service d'eau sanitaire (non potable) sont opérationnelles.

© Helene Valenzuela / AFP
© Helene Valenzuela / AFP

A Saint-Barthélémy, la centrale électrique est "fonctionnelle" et la majorité des habitants ont retrouvé le courant. Selon la SAUR Antilles, qui assure la distribution d'eau sur l'île, il reste une vingtaine de foyers privés d'eau courante.
 

#Communication

En matière de télécommunication à Saint-Martin, "la couverture Orange (réseau mobile) est rétablie pour 100% du territoire couvert initialement", indique la préfecture. A Saint-Barth, 75% du territoire est couvert par le réseau téléphonique mobile à l'heure actuelle.        

© Helene Valenzuela / AFP
© Helene Valenzuela / AFP
 

#L'aéroport       

Sur le plan des transports à Saint-Martin, les vols commerciaux ont repris. "L'aéroport de Grand-Case fonctionne normalement avec des rotations régulières", et "les axes principaux et secondaires de l'île sont totalement dégagés et accessibles", indique la préfecture. Mais pour permettre aux forces de sécurité et de secours et aux opérateurs (eau, électricité) de continuer à travailler, la préfecture a prolongé par arrêté la restriction de circulation, interdisant "de circuler la nuit entre 21h et 6h" jusqu'au 2 octobre inclus.

© Helene Valenzuela / AFP
© Helene Valenzuela / AFP

#Les départs

Selon la ministre des ​Outre-mer, Annick Girardin, entre 7 000 et 8 000 personnes ont quitté Saint-Martin et Saint-Barthélemy après l'ouragan. "Au total  1.700 personnes ont rejoint la métropole", a-t-elle poursuivi, et si "tout le monde est suivi", "140 ont nécessité des prises en charge spécifiques d'accompagnement", a-t-elle précisé.
 
La préfecture de Guadeloupe a expliqué mardi que la cellule d'accueil mise en place à l'aéroport de Pointe-à-Pitre pour aider et orienter les sinistrés d'Irma avait accueilli au total "plus de 6.000 personnes", et que cette cellule, ayant "rempli sa mission",  avait arrêté son activité lundi.

© Helene Valenzuela / AFP
© Helene Valenzuela / AFP
 

#Rentrée scolaire

A Saint-Barthélémy, la rentrée des classes a eu lieu progressivement et le rectorat de Guadeloupe espère un retour aux horaires normaux dès la semaine prochaine.
 
Le Premier ministre Edouard Philippe se rendra lui à Saint-Martin "à la rentrée des classes de la Toussaint". Son objectif affiché est d'effectuer une reprise des cours dans des conditions normales dans l'île. D'ici là, les élèves scolarisés sont accueillis dans certains établissements de façon provisoire.

© Helene Valenzuela / AFP
© Helene Valenzuela / AFP
 

#Vie quotidienne

A Saint-Martin comme à Saint-Barthélémy, au bord des routes et dans les jardins, le nettoyage se poursuit. Particuliers et services de la Collectivité territoriale continuent de brûler les déchets végétaux et d'empiler les tôles envolées à Saint-Barth. Les magasins rouvrent les uns après les autres à Saint-Barthélémy et si à l'intérieur les rayonnages sont souvent vides, la crainte d'une pénurie s'est envolée.

© Helene Valenzuela / AFP
© Helene Valenzuela / AFP
 
A Saint-Martin, de nombreux travaux sont engagés. 95 % des bâtiments de l'île ont été touchés, et 25 % des bâtiments ont subi des dégâts jugés irrémédiables. Ce mardi, la préfecture de Saint-Martin a inauguré de nouveaux locaux, après la destruction de son bâtiment par l'ouragan. Elle devrait ouvrir au public dans "le courant de la semaine prochaine".
 

#La Santé

En matière de santé, "les cabinets médicaux ont commencé à reprendre leur activité de même que certaines pharmacies et le cabinet dentaire", "les deux dispensaires sont toujours opérationnels", et "la sécurité civile et la Croix-Rouge effectuent également avec des équipes mobiles un recensement des personnes vulnérables dans les quartiers, afin d'identifier leurs besoins", indique la préfecture de Saint-Martin.

© Helene Valenzuela / AFP
© Helene Valenzuela / AFP

#Risque d'épidémie

En revanche, les pluies déversées par Irma, puis par les ouragans José et Maria, ont favorisé la prolifération des moustiques. Les habitants craignent une épidémie de dengue, qui n'est pas avérée pour le moment. Des opérations de pulvérisation d'insecticide par l'Agence régionale sanitaire ont débuté lundi à Saint-Barthélémy.
 

#L'avenir

A Saint-Barthélémy, les yeux sont désormais rivés vers la saison touristique qui approche. "Quels que soient les efforts déployés, il est indéniable que la prochaine saison touristique sera fortement impactée", admet Bruno Magras, président de la Collectivité, dans le Journal de Saint-Barth. "Ne soyons pas pessimistes au point de croire que tout est foutu. Pour ma part je compte beaucoup sur une reprise. Je reste persuadé que les amoureux de notre île reviendront à l'occasion des fêtes de fin d'année, ne serait-ce que par solidarité".

© Helene Valenzuela / AFP
© Helene Valenzuela / AFP


Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play