publicité

1767: Wallis entre dans l'histoire

Le 17 août 2017 est un grand jour pour les wallisiens, même s'ils ne le montrent pas. Cette date marque l'anniversaire de la découverte de leur île par le capitaine anglais Samuel Wallis.

  • Par Telesia Vaivaikava
  • Publié le , mis à jour le

Envoyé par le roi d'Angleterre à la recherche de nouvelles terres, le capitaine Wallis, à bord du Dolphin, se lance alors sur un tour du monde. Après de courtes escales à Tahiti et aux Iles Tonga, le capitaine se laisse pousser par de forts vents arrières, donc de secteur Sud-Est, jusqu'à ce qu'il aperçoive les côtes d'une île encore absente sur les cartes. Pour se protéger du vent, le Dolphin jette l'ancre en face de la passe FATUMANINI au nord -est de l'île le 16 août 1767.
 

Sioli PIlioko, ancien chef du service des affaires culturelles est convaincu que c'est bien au niveau de cette passe qu'a lieu le premier contact avec les habitants de l'île le 17 août:
"D'abord, il y a ce croquis dessiné par le capitaine lui même qui correspond tout à fait avec le paysage que nous avons devant nous lorsque nous nous mettons en face de la passe. Deux monts qui correspondent au Mont Fakatutu et le mont le plus haut, celui de Lulu."
Sioli Pilioko a également épluché le carnet de bord du dolphin qui décrit une passe large de 60 brasses ( environs 120 mètres) et un banc de sable au milieu de la passe, ce qui a empêché le Dolphin d'entrer dans le lagon.
"C'est à bord d'une chaloupe que le capitaine en second Georges Robertson et quelques hommes ont essayé de rejoindre la terre ferme, mais ils sont arrivés à la marée la plus basse, ils sont donc restés sur le platier. Les uveéns sont donc descendus en pirogue pour rencontrer ces étranges visiteurs.
 
Voici comment ils sont décrits par George Robertson:
"Excepté une espèce de natte qui leur couvrait les reins, ils étaient entièrement nus. Ils étaient armés de grandes massues en bois de fer, faites comme celles qu'on met dans les mains d'Hercule. La plupart de ces hommes portaient des colliers faits de coquillages curieux et de dents de requin, et tous avaient leurs oreilles percées et des coquillages à la place de boucles d'oreilles...".
 
De retour au bateau, l'équipage raconte alors cette première rencontre avec ce peuple épargné par le fait que l'île se trouve hors des trajets commerciaux de l'époque. L'équipage décide alors de donner le nom de leur capitaine à cette île: Wallis.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play