publicité

Wallis et Futuna: la fin d'un tarif de l'électricité cinq fois plus cher qu'en métropole?

La loi de transition énergétique, qui vient d'être promulguée, se donne entre autre pour objectif d'aligner le prix de l'électricité de Wallis et Futuna sur la métropole d'ici cinq ans. Aujourd'hui ce tarif est cinq fois plus élevé qu'en France métropolitaine.

© artisans-reno.fr
© artisans-reno.fr
  • Par Patrick Ferrante
  • Publié le
La promulgation de la loi de transition énergétique ouvre la voie à la baisse des factures d'électricité à Wallis et Futuna. La loi se donne pour objectif d'aligner les tarifs du territoire sur ceux de la métropole en cinq ans alors qu'aujourd'hui le prix de cette énergie est cinq fois plus élevé dans les deux îles qu'en France métropolitaine.

C'est l'avant dernier article de cette loi, le 214, entièrement consacré à Wallis et Futuna, qui dispose que d'ici cinq ans les tarifs d'électricité de la métropole s'appliqueront de droit sur le territoire. Le gouvernement a neuf mois pour préciser le mécanisme qui permettra concrètement de diviser le prix par cinq. 
La baisse des factures devrait passer par la CSPE, la contribution au service public de l'électricité. Cette taxe payée par tous les consommateurs d'électricité finance la péréquation tarifaire qui permet à tous les usagers de bénéficier du même tarif  quel que soit le coût de production de l'énergie électrique dans sa zone de résidence (ou d'implantation pour une entreprise).

Négociation avec EEWF


La CSPE va donc compenser  les surcoûts de production de la société productrice d'électricité EEWF à Wallis et Futuna. Selon le député du territoire, Napole Polutele (apparenté PS) ce surcoût ne se monte qu'à quelques millions d'euros alors que le budget de la CSPE est de plusieurs milliards d'euros.
Une négociation sans grande difficulté,  selon le député, devrait donc s'engager entre EEWF et la CRE, la commission de régulation de l'énergie, l'autorité administrative indépendante chargée de veiller au bon fonctionnement des marchés de l'électricité et du gaz. Une fois acté le montant de la compensation financière pour EEWF, la chute des tarifs pourrait s'enclencher.
Napole Polutele se veut optimiste; il estime que le prix de l'électricité pourrait être divisé par cinq en seulement deux ans à Wallis et Futuna.

Cette baisse des factures est très attendue par les responsables du territoire qui lui prêtent des vertus stimulantes: augmenter le pouvoir d'achat des ménages, et réduire les charges des entreprises. Cet argent supplémentaire dans les poches des uns et des autres devrait permettre de relancer une économie du territoire qui en a bien besoin. 









Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play