publicité

2017 est l'année des 180 ans de présence catholique à Wallis : l'histoire du 1er baptême

Le 6 mai 1838, Marie Louise Lutovika Curtis est baptisée dans une petite case en bord de mer au nord de Wallis. C'est le premier baptême de l'histoire d'Uvea. La chapelle de Faka'utu a été construite en mémoire de ce moment historique.

© WF 1ere.
© WF 1ere.
  • Marie Jo Iloai - Lagimaina Hoatau
  • Publié le
Nous sommes au lieu dit Faka’utu. Ce sentier mène au bord de mer. Au milieu du sentier une petite plate forme, couverte par la végétation. C’était l’emplacement de la case traditionnelle de Fataikula. C'est dans cette case qu'a eu lieu le 1er baptême à Wallis, celui d'une fille, Marie Louise Lutovika Curtis, le 6 mai 1838.
Le sentier qui mène à la case où s'est déroulé le 1er baptême de l'histoire de Wallis © WF 1ere.
© WF 1ere. Le sentier qui mène à la case où s'est déroulé le 1er baptême de l'histoire de Wallis

Le Père Jaupitre, est la mémoire du catholicisme à Wallis, il a beaucoup travaillé sur ce pan du patrimoine du Territoire : " le papa était un anglais, et il a demandé au Père Bataillon de baptiser sa fille. Le père a accepté de baptiser ce petit bébé qui s’appelait Malia Lutovika Curtis". 

Cette petite fille est le fruit de l'union de cet Anglais à une certaine Fataikula. Salomone est un sage du district de Hihifo (nord de Wallis) : " Fataikula était  une femme du lieu dit « Pelapela » à Alele. Un jour, à son réveil, elle aperçoit à la passe, un bateau avec un homme à son bord. Ce dernier apercevant la case, accoste son bateau et vint saluer la femme. Cette dernière voyant l’homme s’approcher d’elle, se lève et s’enfuit. L’homme l’attrape et enlève sa chemise pour la vêtir, car elle était toute nue. Impossible de se parler. Ils communiquaient par des signes. Des jours passèrent, ils eurent cette petite fille Malia Lutovika Curtis".    

En 1850, une croix fut construite à côté de la maison de Malia Lutovika à Alele pour rappeler ce qui s’était passé. Au début des années 1900, cette même croix a été déplacée à Faka’utu.
Cette croix fut construite en 1850 à Alele, en mémoire du lieu du 1er baptême de l'histoire de Wallis © Wf 1ère.
© Wf 1ère. Cette croix fut construite en 1850 à Alele, en mémoire du lieu du 1er baptême de l'histoire de Wallis

Lors de la commémoration du Jubilé de l’an 2000, Monseigneur Fuahea a demandé qu’une chapelle soit construite sur les lieux.
Salomone Iloai était parmi ceux qui l’ont construite :" C’était difficile parce qu’on n’avait pas les moyens. Seule aide, de l’extérieur, le groupe religieux « Rosa Mystica » qui nous a donné 50 000 francs. On est donc allé ramasser les coquillages, pêché pour vendre et avoir de l’argent pour acheter du matériel pour la construction de la chapelle".
La bénédiction de la Chapelle de Faka'utu en 2001 © WF 1re.
© WF 1re. La bénédiction de la Chapelle de Faka'utu en 2001

La bénédiction de la chapelle a eu lieu en 2001. Depuis, le groupe religieux « Rosa Mystica » s’y rend tous les mois pour prier. Dans ce groupe, la famille de Soane Toiava. Aujourd’hui, elle s’occupe de l’entretien des lieux :" La chapelle de Faka’utu n’est pas abandonnée. Une messe a lieu tous les 13 du mois".

Le reportage de Marie Jo Iloai et Lagimaina Hoatau :

L'HISTORIQUE DE LA CHAPELLE DE FAKAUTU ET LE PREMIER BAPTEME DE l'HISTOIRE A WALLIS

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play