publicité

Wallis et Futuna membre à part entière du forum des Iles du Pacifique, quel intérêt pour le Territoire ?

Le 48 ème forum du Pacifique se tient à Apia (Samoa). Wallis et Futuna y participe en tant qu' observateur. Le Président de l'AT, le préfet, les parlementaires et le secrétaire d'Etat auprès du ministre de la transition écologique, travaillent pour que le territoire devienne membre à part entière

Philippe Germain, Président (sortant) du gouvernement de la Nouvelle Calédonie - David Vergé, Président de l'Assemblée Territoriale de Wallis et Futuna -Sébastien Lecornu, Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de la transition écologique et solidaire -Édouard Fritch, Président de la Polynésie Française © Titaua Doom - Polynésie 1ère
© Titaua Doom - Polynésie 1ère Philippe Germain, Président (sortant) du gouvernement de la Nouvelle Calédonie - David Vergé, Président de l'Assemblée Territoriale de Wallis et Futuna -Sébastien Lecornu, Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de la transition écologique et solidaire -Édouard Fritch, Président de la Polynésie Française
  • Nicolas Esturgie
  • Publié le
A 14 H00 ce jeudi après midi à l’aéroport d’HiHIFO décolle un vol spécial pour Apia. A bord le préfet Jean-Francis Treffel le préfet de Wallis et Futuna, Napole Polutele le député et le sénateur Robert Laufoaulu. Un  renfort pour la délégation de Wallis et Futuna en déjà présente au forum des iles du pacifique qui a ouvert mardi 5 septembre aux Samoa. Pour les parlementaires il est clair que le territoire doit décrocher, tout comme Tahiti et la nouvelle Calédonie l’année dernière, une place de membre de plein droit.

Pour le député Napole Polutele: " L’intérêt premier c’est celui de participer aux discutions et  pouvoir échanger et faire valoir nos préoccupations, nos difficultés et nos problématiques a travers cette instance régionale. Aujourd’hui nous avons déjà d’autres actions que nous avons menées au niveau régional notamment avec les iles Samoa et cela nous permettra aussi d’amplifier ces relations encore plus et de pouvoir bénéficier de financement supplémentaire".

Pour le sénateur Robert Laufoaulu: " Dans la structure qui se profile et dans les relations de partenariat des pays ACP et des PTOM, le forum serait semble t’il l’instance de dialogue au niveau de la région pacifique avec la commission européennes donc nous avons intérêt à avoir un statut membre à part entière".

© LOOP PACIFIC / GOOGLE
© LOOP PACIFIC / GOOGLE

Sur place, le Président de l’assemblée Territoriale, David Vergé est présent depuis le coup d’envoi mardi du forum. Il espère lui aussi que Wallis et Futuna pourra changer son statut d’observateur, mais ce changement devra ce faire par étape.

Le président de l'AT, David Vergé: "Lors de mon intervention je vais souhaiter au nom de Wallis et Futuna l’évolution de notre statut soit en tant que membre associé, puisque vous le savez notre statut de 61 et puis notre organisation politique aujourd’hui ne nous permettrait pas forcement d’avoir un statut a part entière comme la Polynésie Française ou la Nouvelle Calédonie qui a un propre gouvernement ce que nous n’avons pas encore".


La délégation de Wallis et Futuna aura jusqu'à ce vendredi 8 septembre 2017 pour convaincre. Pour cela elle tentera d’obtenir des appuis de pays membres en participant à des réunions bi-latérales notamment avec Fidji.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play