publicité

Wallis : Inauguration du scanner de l'agence de santé

  • Fatima Maniulua et Mélodie Sione
  • Publié le

Le scanner de l'agence de santé a été inauguré ce mardi 14 février à midi. Toutes les instances dirigeantes, les personnels de l'agence de Sia ainsi que les sociétés qui ont participé aux différents travaux d'acheminement d'installation du matériel étaient présents à l'évènement. 

Le personnel soignant devant le scanner © Mélodie Sione
© Mélodie Sione Le personnel soignant devant le scanner
  • Inauguration en grandes pompes
Toutes les instances présentes
Toutes les instances présentes
Toutes les instances dirigeantes du territoire, chefs de services, personnels administratifs et soignants de Sia, la direction de l'hôpital de Kaleveleve, les entreprises qui ont travaillé sur le projet étaient réunis autour du Directeur de l'agence de santé Alain Soeur et du Préfet Marcel Renouf pour l'évènement. 
Une délégation de responsables du milieu médical de Calédonie, dirigée par Jacquelines Bernut, Présidente du Conseil d'Administration des deux hôpitaux publics de la Province Sud était aussi présenté pour l'évènement.

  • Un projet qui date de 2005
Personnalités et Personnel soignant autour du scanner © Mélodie Sione
© Mélodie Sione Personnalités et Personnel soignant autour du scanner

Le projet de l'équipement de l'agence de santé de Wallis et Futuna d'un scanner  date de 2005. Il s'est concrétisé voilà maintenant quelques mois. Le scanner est arrivé par bateau le 25 août 2016, il y a donc 6 mois. Un projet qui a coûté  1 200 000 euros soit 144 000 000 de francs pacifique. 
Il a été financé dans le cadre du Contrat de développement 2012-2016 et qui s'est inscrit dans la politique de renouvellement du matériel médical de l'agence de santé amorcé en 2014. 

  • Un appareil de dernière génération 
Un appareil de dernière génération © Mélodie Sione
© Mélodie Sione Un appareil de dernière génération

L'équipement de l'agence de santé du territoire d'un scanner de dernière génération est une grande avancée pour le territoire. 
295 kilos de portée, un anneau de 80 cm de diamètre, un modèle adapté pour la morphologie de la population locale. 
Il permet d'améliorer la prise en charge des polytraumatisés (reconstruction 3D, examens vasculaires, examens fonctionnels de perfusion). 
Le scanner étudie le cerveau, l'abdomen, la cage thoracique, les os afin de déceler des anomalies qui ne seraient pas visibles sur des radiographies ou à l'échographie. 

En 3 mois et demi d'activité, les spécialistes ont reçu plus de 430 patients. Du matériel à la pointe de la technologie qui va permettre un meilleur diagnostic pour une meilleure prise en charge. 

Partagez :

les + lus

les + partagés

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez la nouvelle appli La 1ère
  • AppStore
  • Google Play