publicité

Wallis et Futuna : réactions après la nomination du nouveau premier ministre Edouard Philippe

Les élus locaux et la population ont suivi la nomination du nouveau premier ministre d'Emmanuel Macron. Peu connu , inconnu  Edouard Philippe suscite diverses réactions. Certains sont confiants, d'autres sont hésitants et quelques uns sont même décus.

Le premier ministre au journal de TF1 lundi matin © nicematin.com
© nicematin.com Le premier ministre au journal de TF1 lundi matin
  • Par Fatima Maniulua
  • Publié le , mis à jour le
Les élus de Wallis et Futuna ainsi que certains de la population ont suivi la nomination du nouveau premier ministre du président Emmanuel Macron. Edouard Philippe, âgé de 46 ans a été nommé le 15 mai 2017. Lés élus politiques et les électeurs ont tout de suite réagi. 

  • Un choix qui suit le programme annoncé par Emmanuel Macron

Emmanuel Macron lors de sa campagne présidentielle avait annoncé que s'il était élu, son gouverment serait d'une majorité qui soit la plus large possible 

"Emmanuel Macron recherche en tout cas de former une majorité qui soit la plus large possible et le fait qu'il y ait une orientation vers la droite est un message qu'Emmanuel Macron à l'attention des prochains députés de droite. Car selon le sondage réalisé il y a quelques temps, il y aura plus de députés de droite. Je pense qu'il y aura une majorité présidentielle de droite" déclare le député sortant Napole Polutele.
Le nom d'Edouard Philippe, député maire du Havre, était l’un de ceux les plus cités parmi les favoris d’Emmanuel Macron pour le poste de Premier ministre. Porte-parole d’Alain Juppé pendant la campagne de la primaire de la droite, il avait intégré, pour la forme, le très large conseil stratégique mis en place par François Fillon. Mais début mars, après le déclenchement de l’affaire Fillon, il avait marqué des signes en direction de l’ex-ministre de l’Economie.
Le nouvel élu de Futuna Sylvain Brial est quant à lui très satisfait de ce choix. "C'est un très bon choix, le Président a voulu choisir quelqu'un de droite et de gauche, c'est ce qu'il a annoncé au départ" nous annonce t'il d'un ton enthousiasmé. 


  • ​Des wallisiens et futuniens optimistes

J'espère que ce monsieur travaillera pour le bien du monde entier surtout des Outre-Mer dont Wallis et Futuna.

Beaucoup de wallisiens et de futuniens n'ont pas suivi la nomination du nouveau premier ministre. Mais en tout cas, ils sont très confiants, comme le déclare Falai, une femme artisane : "Je ne suis pas trop l'actualité, mais j'espère que ce monsieur travaillera pour le bien du monde entier surtout des Outre-Mer dont Wallis et Futuna"
Lors du deuxième tour, tous les élus de Wallis et Futuna ont appelé à voter en masse pour le candidat de la République En Marche contre Marine Le Pen du Front National. 
"Ce qu'on espère, c'est qu'Edouard Philippe soit quelqu'un qui par la suite, saura trouver la juste place pour avoir quelque chose de bien pour le territoire" affirme encore l'élu Sylvain Brial. 

  • Une certaine hésitation?

On a du mal à comprendre actuellement comment on va organiser à l'avenir la politique de la France(...) il y a une certaine hésitation par rapport aus courants classiques

Selon l'élu de Wallis Mikaele Kulimoetoke de l'opposition "on a du mal à comprendre actuellement comment on va organiser à l'avenir la politique de la France en général. Il est évident qu'on est en train de vivre une ère nouvelle de l'organisation politique français avec un nouveau parti En Marche, on va dire qui récupère des gens de droite, aussi bien de droite que de gauche
Selon l'ancien président de l'assemblée territoriale, il faut réfléchir, il ne faut pas se dire qu'on ca adhérer à un parti dont on ne connait pas encore les rouages
"C'est pour cela qu'il y a une certaine difficulté, et une certaine hésitation par rapport aux courants classiques que sont le capitalisme, le socialisme, le communisme. Je pense que c'est une nouvelle tournure de la politique que le nouveau président de la république a orienté. Et comme toute chose nouvelle, il faut voir à l'oeuvre à la longue et dans le temps comment ça va se poursuivre. Ca peut réussir comme ça peut créer des discordes dans les différents courants politiques classiques"

  • Une déception totale pour les électeurs de Mélenchon 

Le choix du président a déçu les électeurs de Jean Luc Mélenchon, je voyais bien Bayrou en premier ministre, ça aurait été du changement. 

Certains sont déçus de la nomination du nouveau premier ministre Edouard Philippe. C'est ce qu'affirme en tout cas Béatrice Jasaitis, professeur: "je suis extrêmement déçue. Beaucoup de personnes comme moi ont voté Macron contre Le Pen et donc on avait espéré avoir un changement."
En nommant quelqu'un qui était le bras droit d'un républicain et de Juppé en plus, je ne vois pas comment ils vont changer la politique. 
Edouard Philippe, c'est un outsider, ce qui est bien, c'est que c'est un jeune, pas un vieux. 
Le choix du président ca décevoir les gens de gauche, surtout les électeurs de Jean Luc Mélenchon. Je voyais bien Bayrou en Premier ministre. Ca aurait été du changempent, il est neutre et il est depuis longtemps dans le gouvernement sinon ce serait le même cercle vicieux. J'espère que Bayrou sera en tout cas dans les ministres du nouveau gouvernement."

Pour Soane, un autre électeur, il a "pensé que le premier ministre serait quelqu'un d'autre de la droite ou de la gauche, quelqu'un qui serait depuis longtemps dans la politique comme Alain Juppé"

Pour le secrétaire territorial du parti Les Républicains Victor Brial, "il restera attentif aux résultats des prochaines élections de l'Assemblée Nationale, et la composition du groupe majoritaire, sa famille GAULLISTE LR sera aux commandes de cette alternance... les engagements pour Uvéa et Futuna doivent être tenus"

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play