outre-mer
territoire

Elections professionnelles : le vote par correspondance outre-mer prolongé aux Antilles

politique
Les élections professionnelles dans les Très petites entreprises (TPE) sont prolongées en Outre-mer et les salariés pourront voter par correspondance pour le syndicat de leur choix jusqu’à mardi inclus, a annoncé vendredi le ministère du Travail

Dans les départements d’Outre-mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique et La Réunion), à Saint-Barthélemy et Saint-Martin, "le vote par correspondance sera possible jusqu’au mardi 18 décembre 2012 inclus, cachet de la Poste faisant foi", précise le ministère dans un communiqué.

Tous les votes postés par les électeurs - salariés d’entreprises de moins de 11 salariés ou employés à domicile - jusqu’à cette date, "seront pris en compte", assure-t-il.

Michel Sapin, ministre du Travail, "en accord" avec Victorin Lurel, ministre des Outre-mer, a pris cette décision "pour tenir compte des difficultés d’acheminement du matériel de vote" et "permettre à l’ensemble des électeurs des départements et collectivités d’Outre-mer de participer à cette élection".

En revanche, "pour des raisons de sécurité du scrutin", le vote par Internet, clos le 12 décembre, ne peut être rouvert, indique le ministère. En métropole, les enveloppes parvenues jusqu’à lundi seront dépouillées. Les résultats de l’élection seront proclamés, comme prévu, vendredi.

Ouvert le 28 novembre, le scrutin devait clôturer le 12 décembre, mais l’envoi du matériel de vote à certains électeurs a pris du retard, suite à l’invalidation de deux listes par la justice.

Vendredi, la participation s’était élevée à plus de 10%, selon l’estimation de la Direction du travail, qui s’attend à ce qu’elle dépasse au final les 11%.
Cette faible participation était attendue pour ce scrutin inédit, qui concerne des catégories de salariés éloignés de la vie syndicale. Des organisations syndicales, dont la CGT, ont critiqué l’organisation du scrutin par le gouvernement.

Publicité