Un président de groupe carnavalesque accusé de viol en Guyane

éducation
Le président du groupe carnavalesque Mayouri Tcho Neg a été placé en garde à vue, accusé de viol sur mineure. Mis en examen, il ressort libre mais placé sous contrôle judiciaire.

Selon la plaignante, le viol aurait eu lieu ce samedi, juste avant un défilé à Montsinéry. Agée de 16 ans seulement, danseuse et membre du groupe, elle affirme avoir été incitée à boire plus que de raison par le président. A l’extérieur tout d’abord, au cours d’une discussion informelle à l’issue d’une répétition, puis au domicile de l’accusé. Elle affirme alors avoir perdu toute lucidité sous l’effet de l’alcool, au point de ne pas pouvoir repousser les avances du quadragénaire.

Un acte sexuel que l’accusé, placé en garde à vue ce lundi, reconnaît, mais qui selon lui était consenti. Il est ressorti libre de garde-à-vue mais mis en examen et placé sous contrôle judiciaire, il ne peut plus exercer de vie associative ni entrer en contact avec les membres de son groupe.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live