Décolonisation de la Polynésie: Temaru affirme que l’ONU va étudier le dossier

politique
Oscar Temaru
Oscar Temaru ©GREGORY BOISSY / AFP
Le président de la Polynésie française affirme que l'ONU va étudier la réinscription de la Polynésie française sur la liste des territoires non autonomes à décoloniser
Ca ressemble une petite victoire. La réinscription de la Polynésie française sur la liste des territoires non autonomes à décoloniser, c'est devenu le combat du président de la Polynésie française.
Une cause prioritaire, qui justifie tout ou presque. Ainsi lorsque le ministre des Outre-mer Victorin Lurel se rend en Polynésie en janvier il n'est pas accueilli par Oscar Temaru. Le président du Fenua est au même instant à New York, ou il plaide pour sa cause.
 
 
Des efforts qui semblent ne pas être vains, puisque, selon le président, l'Onu à mis cette réinscription à l'ordre du jour. Si l'organisation, après étude du dossier porté par Temaru, vote pour cette réinscription, les conséquences sur le statut de la Polynésie seraient significatives. Devenue  un territoire non autonome à décoloniser, la Polynésie pourrait choisir de se prononcer par référendum sur l'accès à l'indépendance, ou se choisir un statut d'Etat associé. Aussitôt annoncée par Oscar Temaru, la nouvelle a cependant été contredite par le sénateur et ancien président de Polynésie Gaston Flosse. "Ce n'est pas à l'ordre du jour de l'assemblée générale des Nations-Unies, c'est sûr; si c'était inscrit, ça ne peut être qu'à l'ordre du jour d'une des commissions", a-t-il affirmé.
 
Lors de la campagne présidentielle de François Hollande -  qu'il soutenait-, Temaru était ainsi devenu un allié quelque peu encombrant. L'ex candidat socialiste avait ainsi du à plusieurs reprises préciser sa position sur l'indépendance de la Polynésie, et rappeler qu'il ne partageait pas la démarche d'Oscar Temaru.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live