Le prochain pape sera-t-il noir?

religion
Peter Turckson
Le Ghanéen Peter Kodwao Appiah Turkson ©AFP PHOTO PATRICK HERTZOG
Depuis la renonciation du Pape Benoît XVI les spéculations sur son successeur vont bon train. L'idée d'un pape noir semble de plus en plus réaliste.
C’est la grande question du moment. Depuis que Benoit XVI a annoncé sa démission, qui prendre effet le 28 février, tous les paris sont ouverts pour savoir qui prendra sa succession. Déjà, avant son élection en avril 2005, certains se plaisaient déjà à rêver d’un Pape noir. Aujourd’hui, la question se pose de nouveau, et d’aucuns commencent à imaginer sinon un Pape Noir, un pape non européen. Du jamais vu. A l’exception, comme le rappelle le site Slate Afrique, de papes nord-africains.

Pourtant, si la foi chrétienne est quelque peu en berne dans l’occident, elle reste en expansion dans les pays du Sud. Avec 31% de croyants à travers le monde, la religion chrétienne reste la première religion du monde. Une étude de 2011 démontre ainsi qu’en 1910, 21% des chrétiens – de différentes confessions- vivaient dans l’hémisphère sud ; Aujourd’hui plus de la majorité (61%) sont issus d’Amérique latine, d’Afrique sub-saharienne d’Asie et du Pacifique. Tous ne sont pas catholiques, loin de là, mais le catholicisme est désormais solidement ancré dans de nombreuses régions du Sud.

C’est par ailleurs le constat qu’a pu faire Bernadette Chirac qui a exprimé ce lundi sur RTL son souhait de voir un successeur à Benoit XVI originaire d’Afrique noire ou d’Amérique du Sud. "Ce n’est pas que les Européens ne veulent plus d’un pape européen ou un pape italien, c’est qu’il me semble que la foi est particulièrement forte dans certaines régions de ce monde et que par conséquent le nouveau pape donnera sûrement un nouvel élan à l’Eglise", a déclaré la conseillère régionale de la Corrèze.

Un pape non européen, d’accord, mais qui ? La liste des prétendants est déjà scrutée par tous les spécialistes du Vatican. Chacun y va de son pronostic avec parmi les favoris un Italien, un américain, un Canadien mais pas que. Au moins quatre favoris sont non européens.

Le cardinal nigérian Francis Arinze, 80 ans, qui fut très proche du pape Jean-Paul II est sans doute le plus cité par les parieurs. Le président du conseil pontifical Justice et Paix, Peter Turkson, ghanéen, âgé de 64 ans est aussi donné parmi les successeurs possibles. Il a été au cœur d’une polémique à l’automne 2012 en présentant une vidéo de propagande sur l’immigration musulmane, chiffre alarmistes mais erronés à l’appui.

Le Philippin, Luis Antonio Tagle, Philippin, archevêque de Manille et proche du pape Benoit XVI est considéré comme une figure montante de l’église. A 55 ans, il est l’un des plus jeunes prétendants. Pour l’Amérique latine, le candidat le mieux placé est le Brésilien d’origine allemande Odilo Pedro Shererer, archevêque de Sao Paolo. Enfin, un troisième Africain fait figure de favori avec l’archevêque de Durban (Afrique du Sud) Wilfrid Fox Napier.

Le nouveau pape sera élu avant le 31 mars et les festivités de Pâques. Et au-delà des experts, les Internautes se questionnent aussi sur l’arrivée possible d’un pape venu d’ailleurs. Le hashtag (mot-clé) pape noir est même né sur Twitter.