outre-mer
territoire

Le Mariage pour tous en débat aujourd'hui au Sénat: les avis contrastés des sénateurs d'Outre-mer

politique
sénat - palais Luxembourg1
Le Palais du Luxembourg (S2NAT° ©Christophe Lehenaff / Photononstop
Dès ce jeudi après-midi, le Sénat va débattre du projet de loi sur le mariage homosexuel. Les sénateurs ultramarins, tous bords confondus, restent divisés sur la question.
 
"Ce projet  est attentatoire aux libertés et  ne répond pas aux aspirations profondes du peuple, en particulier en Outre-mer". Les mots sont du député Bruno Nesto Azerot. Le député de Martinique s'exprimait à l'Assemblée nationale le 30 janvier contre le Mariage pour Tous. De son discours , et de nombreuses autres interventions d'élus ultramarins, le message est souvent passé que les Outre-mer dans leur grande majorité s'opposaient au mariage gay.
Le raccourci est facile, mais ne correspond pas vraiment à la réalité. Les prises de position des députées réunionnaises Monique Orphé  et Ericka Bareigts, favorables au "mariage pour tous",  sont passées presque inaperçues. Une fois sorti de l'hémicycle, les sondages d'opinion,  réalisés sur la question auprès de la population donnent une majorité de Guadeloupéens et de Martiniquais opposés à l'union des couples homosexuels, mais des Guyanais favorables  dans leur majorité.
 

"Donner une autre image des Outre-mer"

Du coté du Palais du Luxembourg, les avis sont tout aussi contrastés. Alors que le projet de loi doit être débattu au Sénat jeudi 4 avril, les sénateurs ultramarins restent également divisés sur la question.
Les sénateurs martiniquais Serge Larcher, guyanais Jean-Etienne Antoinette et mahorais Thani Mohamed Soihili, ont expliqué à l'AFP qu'ils tiennent à défendre le texte pour "donner une autre image des Outre-mer"
"Dans un pays laïc, le mariage est un contrat entre deux personnes, cela ne va rien bouleverser de nos coutumes et de nos traditions!", a précisé Thani Mohamed Soihili , ajoutant:  "Jamais on ne demandera aux religieux de marier deux personnes de même sexe! Ces arguments fallacieux continuent à tromper les gens et c'est pour cela que je veux prendre position et lutter".
 Ils sont rejoints dans leur choix par le sénateur de Guyane Georges Patient qui s'est exprimé sur radio Guyane 1ere et sur Twitter. Il votera le texte, même s'il est en Guyane en cette fin de semaine.

La Guadeloupe s'oppose au projet de loi

Les trois sénateurs de Guadeloupe, Félix Desplan, Jacques Cornano et Jacques Gillot, tous de gauche, se sont eux exprimés contre le projet de loi. Le polynésien Richard Tuheiava, opposé au projet s'abstiendra. Parmi les sénateurs de droite, seule Jacqueline Farreyrol de la Réunion votera en faveur du mariage des couples homosexuels
 
L'Outre-mer compte 21 sénateurs, 12 à gauche et 9 à droite. Les discussions au Sénat de jeudi s'annoncent sans doute moins longues qu'à l'Assemblée, lorsque les députés de l'opposition avaient déposé pas moins de 5000 amendements. On n'en attend "que"  280 au Sénat, Pour autant, les partisans du "mariage pour tous" auront les plus grandes difficultés à faire voter leur projet de loi, la gauche ne disposant que de 6 voix de majorité sur la droite. La moindre défection dans les rangs de gauche , si elle n'est pas compensé par des ralliement à droite, pourrait donc être fatale et entraîner le rejet du Sénat.
Publicité