Serge Larcher "Il n'existe pas de fait ultramarin concernant le mariage pour tous"

politique
Serge Larcher
Le sénateur de Martinique Serge Larcher ©JEAN-MICHEL ANDRE / AFP
Le débat sur le mariage des couples de même sexe a débuté au Sénat. L'occasion pour le sénateur PS de MArtinique Serge Larcher d'interpeller les élus ultramarins et de réfuter l'idée d'une France d'Outre-mer farouchement opposée au mariage gay.
Le mariage pour tous a fait son entrée au Sénat. Ce jeudi, après le discours de la ministre de la Justice Christiane Taubira, la discussion générale a donné aux plusieurs sénateurs l'occasion de préciser leur position sur le projet de loi.
 
Concernant les sénateurs d'Outre-mer, les avis sont contrastés. Certains, comme le socialiste Serge Larcher sont montés à la tribune pour défendre le texte. Le sénateur de la Martinique, au nom de la "conquête de l'égalité",  s'est adressé tout particulièrement aux sénateurs d'Outre-mer.
"Il semblerait qu’on ait voulu faire de nos territoires les bastions symboliques de la résistance au mariage pour tous – les citadelles imprenables de la défense des valeurs dites traditionnelles.  Quelle est la vérité quant à cette position ?", a-t-il interrogé. "Il est bien pratique d’entretenir la confusion entre importance du fait religieux outre-mer et conservatisme social", a-t-il ajouté réfutant l'existence d'un "fait ultramarin s'agissant de ce texte".
 

Serge Larcher - mariage pour tous



Des oppositions venant de droite comme de gauche

A l'UMP, le sénateur de la Réunion Michel Fontaine a lui justifié auprès de Radio Outremer 1ere son opposition au projet de loi , estimant que la priorité était ailleurs, "dans la lutte contre le chômage et la précarité".

Michel Fontaine - mariage pour tous


 Le Polynésien Richard Tuheiava, et les Guadeloupéens, Jacques Cornano, Jacques Gillot et Felix Desplan, tous à gauche, ont déjà exprimé leur opposition au projet de loi. Mais leur position,  peut encore bouger, c'est du moins ce qu'espère la sénatrice socialiste de Saint-Pierre et Miquelon Karine Claireaux.

Karine-Claireaux -mariage pour tous



Les prières de rues interpellent le sénateur de Mayotte

Les opposants au mariage pour Tous ont manifesté ce jeudi devant le Palais du Luxembourg , dont l'organisation catholique intégriste Civitas. De quoi susciter l'interrogation du  sénateur socialiste  de Mayotte Thani Mohamed Soihili . "Je m'étonne d'avoir entendu des membres de l'organisation Civitas  prier devant l'entrée de notre assemblée, alors même que les prières de rue sont interdites depuis le 16 septembre 2011, au nom
du principe de laïcité"
, a-t-il déclaré lors de la discussion générale, soulignant  que l"'interdiction ne saurait s'appliquer qu'aux musulmans de ce pays, au nom cette fois-ci du principe d'égalité".
Les discussions doivent se poursuivre jusqu'au 12 avril.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live