Un Mahorais de 17 ans meurt écrasé dans une benne à ordures au Luxembourg

faits divers
benne a ordures mahorais Luxembourg
C'est dans une benne à ordures de ce type que le corps du jeune homme a été découvert ©Police grand-ducale
Le drame s'est déroulé samedi matin à l'aube. Un jeune homme, originaire de Mayotte et qui résidait à Nancy, a été retrouvé mort, broyé dans une benne à ordures. Accident ou crime? Une autopsie doit être pratiquée aujourd'hui au Luxembourg. 
Il est 6 heures, samedi matin, à Luxembourg-ville. Les éboueurs effectuent le ramassage des ordures avec leur camion-benne. Dans le quartier de la gare, ils déversent le contenu d'une poubelle dans leur camion lorsqu'ils entendent soudain de terribles cris. A l'intérieur de la poubelle, se trouvait un jeune homme de 17 ans, qui vient d'être mortellement écrasé par la presse du camion-poubelle.

Un jeune originaire de Mayotte

La victime se prénomme Hardin. Âgé de 17 ans, originaire de Mayotte, il résidait depuis 2005 avec sa famille à Nancy, dans l'est de la France, à 150 kilomètres du Luxembourg.
Joint par téléphone, l'oncle de la victime raconte les faits: "Hardin est parti vendredi soir avec deux copains pour assister au concert du rappeur Booba à Amnéville. Après le concert, ils sont allés en discothèque au Luxembourg. Vers 2h du matin, ses deux amis se sont aperçus qu'Hardin avait disparu. Ils ont signalé sa disparition à la police luxembourgeoise qui leur a demandé de revenir deux heures plus tard. A 6 heures, son corps a été découvert dans la benne à ordures. On ne sait pas comment il est arrivé là, si c'est un accident ou bien un crime."

La police et la justice du Luxembourg mènent l'enquête 

Comment Hardin s'est-il retrouvé dans cette poubelle? A-t-il été préalablement agressé puis caché là? Avait-il bu ou était il drogué? Pour tenter de répondre à ces questions, la justice et la police luxembourgeoise ont diligenté une autopsie. 
Joint par téléphone, le porte-parole de la police du Luxembourg explique qu'une "autopsie doit être pratiquée dans les heures qui viennent sur le corps de la victime pour tenter d'en savoir plus. Ensuite, c'est le Parquet et le juge d'instruction qui prendront le dossier en charge, pour déterminer si c'est un crime ou un malheur".
D'après l'Agence France Presse, les premiers éléments de l'enquête penchent en faveur de "la thèse de l'accident, le jeune homme aurait trop bu 
et se serait réfugié dans le conteneur à ordures pour y dormir ou s'y réchauffer".