Le Comité pour la mémoire de l'Esclavage, à quoi ça sert?

société
Myriam Cottias
Myriam Cottias ©CPMHE
Alors que Myriam Cottias vient de remplacer François Vergès à la tête du Comité pour la mémoire et l"histoire de l'esclavage, retour  sur les attributions et la composition de cet organisme.
Myriam Cottias vient d'être nommée à la tête du Comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage par Jean-Marc Ayrault. Elle succède ainsi à François Vergès.
Historienne, chercheuse au CNRS, elle est également directrice du Centre International de Recherche sur les Esclavages et du Centre de Recherche sur les Pouvoirs Locaux dans la Caraïbe. Elle a fait sers premiers pas officiels en tant que présidente du Comité lors des commémorations du 10 mai.
 
 

Qu'est ce que le Comité pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage?

 
La création de ce comité était prévue dans la loi Taubira de 2001 reconnaissant la traite et l'esclavage en tant que crime contre l'humanité. L'article 4 du texte de loi, adopté en 2001, stipule qu' "est instauré un comité de personnalités qualifiées, parmi lesquelles des représentants d'associations défendant la mémoire des esclaves, chargé de proposer, sur l'ensemble du territoire national, des lieux et des actions qui garantissent la pérennité de la mémoire de ce crime à travers les générations. La composition, les compétences et les missions de ce comité sont définies par un décret en Conseil d'Etat".
 
Le comité est organisé en commissions (enseignement, recherche, culture…. ) . Ses rôles sont surtout de conseil et de consultation  auprès du Premier ministre et du gouvernement. Il délivre des recommandations pour les les commémorations, et l'organisation d'événements nationaux et internationaux autour du thème de l'esclavage.
Chaque année, ses membres rédigent des propositions qu'ils remettent au gouvernement. Le comité est habilité à organiser des prix pour récompenser des travaux de recherche. En revanche, il ne délivre pas de subventions.
 

Qui compose le comité?

Après Maryse Condé et Françoise Vergès, c'est Myriam Cottias est la troisième présidente du Comité. Douze personnes en font partie (la liste complète est disponible ici), dont entre autres la réalisatrice Euzahn Palcy et  l'historien François Durpaire. Tous ont été nommés par un décret en date du 10 mai.
 
 

Combien sont payés les membres du Comité?

Leur salaire moyen s'élève à… zéro euro. Aucun des membres ne perçoit d'indemnité et se doit d'effectuer sa mission "à titre gracieux".  En revanche, leurs frais de déplacement ou d'hébergement sont pris en charge dans le budget du comité, imputé au ministère de l'Outre-mer.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live