Fin de la grève des dockers à La Réunion, 22 mai férié en Martinique et référendum d'autodétermination en Polynésie: les Unes de la presse Outre-mer

politique
Unes presse
Ce 22 mai en Martinique, c'est la commémoration de l'abolition de l'esclavage. A La Réunion, les dockers du Port reprennent le travail après un long conflit social. A Tahiti, Gaston Flosse dit banco à Oscar temaru pour un référendum d'autodétermination. Mais seul François Hollande peut en décider!
A La Réunion, la grève des dockers qui paralysait le port Est depuis 19 jours est terminée. Un accord a été conclu entre grévistes et patrons. Finalement, le projet de licenciement de 19 grévistes est "abandonné" selon Le Quotidien de La Réunion. Témoignages, l'organe du Parti Communiste Réunionnais salue la "Victoire" des dockers. L'activité portuaire devait reprendre normalement ce matin. Le Journal de l'île de La Réunion a choisi un sujet de Une différent: il titre sur un sondage (Ipsos) de popularité des élus réunionnais. Huguette Bello est la plus populaire, suivie par Nassimah Dindar et Thierry Robert.*
Quot
Temoignages
jir

Hommage, coups de feu et Twitter aux Antilles et en Guyane

En Martinique, France-Antilles ne parait pas ce mercredi puisque c'est un jour férié en raison de la commémoration locale de l'abolition de l'esclavage. L'édition est donc la même que celle de la veille. France Antilles Guadeloupe consacre sa Une aux graves incidents survenus pendant une veillée à Baie-Mahault. Des coups de feu ont été tirés faisant 18 blessés dont un bébé. Sujet nettement plus léger pour France Guyane qui s'intéresse à la manière dont les élus guyanais utilisent Twitter. Les réseaux sociaux sont devenus incontournables, mais sur ce domaine, certains élus sont plus à l'aise que d'autres!
FAM
FAG
FGuyane

Grève et référendum dans le Pacifique

Le mouvement social contre la vie chère se poursuit en Nouvelle-Calédonie. "L'intersyndicale sur sa lancée" titrait ce matin Les Nouvelles Calédoniennes qui annonçait d'autres actions à venir... Et depuis, l'intersyndicale a décidé de bloquer le port autonome de Nouméa et pourrait ne pas s'arrêter là!
En Polynésie, Les Nouvelles de Tahiti s'intéressent aux suites de l'inscription du fénua sur la liste de l'ONU des  territoires à décoloniser. "Nous demandons un référendum" déclare Gaston Flosse à la une du quotidien. Le nouveau président polynésien, pourtant pas partisan de l'indépendance, a manifestement décidé de dire banco à son prédécesseur, l'indépendantiste Oscar Temaru qui a réussi à faire inscrire in extremis la Polynésie sur cette liste Onusienne. Mais, comme l'explique Les Nouvelles, seul le président de la République, François Hollande, peut décider d'un tel référendum d'autodétermination. Le président polynésien peut certes convoquer des référendums, mais uniquement sur des questions locales.
LNC
LNT

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live