outre-mer
territoire

Les Antilles-Guyane en force au festival "C’est (Pas) du Jazz" à Montreuil

musique
Festival "C'est pas du jazz"
©DR
Du 6 au 8 juin, la ville de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, organise un festival de jazz inédit de "musiques polyrythmiques", qui fait la part belle aux Antilles-Guyane. 
Et pourquoi cet intitulé « C’est Pas du Jazz » ? Parce que c’est justement l’« objection récurrente opposée aux propositions des artistes évoluant hors des sentiers convenus du « jazz », répond Steeve Delblond, le directeur artistique du festival.
 
« Et c’est la justification même de ce festival » ajoute-t-il dans le dossier de presse de l’événement. « L’esthétique musicale défendue dans notre projet est un jazz qui n’est pas perçu comme tel, teinté d’influences afro-caribéennes, arabo-andalouses, de musiques traditionnelles évolutives. Tous ces genres ont besoin d’une vitrine ou de scènes régulières pour exposer les projets d’artistes sans cesse bâillonnés. »
 

Programmation diverse et atypique

D’où une programmation diverse et atypique dont l’objectif est de créer un pont entre différentes musiques, parfois proches du jazz mais pas nécessairement cataloguées comme tel.
 
Au cœur de la ville multiculturelle de Montreuil, au marché de la Croix de Chavaux, divers artistes vont ainsi se succéder du 6 au 8 juin,  dont un bon nombre d’Ultramarins. Place à la Guyane dès ce soir (20h) avec un pianiste guadeloupéen résidant de longue date à Cayenne accompagné de sa formation, Dominique Leblanc Trio (avec Yoann Danier, batterie, et Nicolas Noyon, basse). Il sera suivi en deuxième partie par le flûtiste guyanais Yann Cléry (et le groupe WHY Cie), qui a joué entre autres avec Archie Shepp et Aldo Romano.
 
Le 7 juin (20 h), ce sera au tour du chanteur et guitariste guyano-martiniquais Chris Combette d’être sur scène, ainsi que du Martiniquais Eric Idelfonse et de son quintet (Ildefonse, piano, Felipe Cabrera, contrebasse, Luther François, saxophone, Chander Sardjoe, batterie, Philippe Gouyer-Montout, tambour et chant bèlè).
 
Samedi 8 juin (15h), sur la place du marché de la Croix de Chavaux de Montreuil, le groupe Kannigwé mettra en valeur la musique martiniquaise traditionnelle bèlè, irriguée par le jazz, le funk, le reggae et bien d’autres choses encore. L’après-midi se poursuivra par la prestation du saxophoniste canadien d’origine haïtienne Jowee Omicil (funk, jazz, kompa, blues, hip hop), suivie de celle du groupe Fanfaraï, métissant les musiques du Maghreb aux sonorités afro-cubaines, jazzy et tsiganes.
 
Infos et programme de « C’est (Pas) du Jazz » sur le site de la ville de Montreuil 
 
 
Publicité