outre-mer
territoire

Dunkerque: un marabout suspecté du viol de six jeunes filles originaires de Mayotte

faits divers
Tirs sur la police
©Martinique 1ère
Les viols auraient été commis entre 2011 et 2013, à Mayotte et dans le nord de l'hexagone. L'homme de 37 ans, originaire des Comores, a été mis en examen pour viols et agressions sexuelles. 
L'affaire remonte au début du mois de juin, à Grande Synthe, près de Dunkerque, dans le nord de l'hexagone et avait été révélée par le quotidien Le Parisien. Un homme de 37 ans, originaire des Comores, a été mis en examen à Dunkerque et écroué pour viols et agressions sexuelles. Il est soupçonné d'avoir abusé de six jeunes filles, toutes originaires de Mayotte.


Deux plaintes déposées fin avril

Tout est parti de deux jeunes femmes mahoraises de 21 et 23 ans, installées dans le nord de l'hexagone, qui ont déposé plainte fin avril 2013 contre cet homme. Elles ont expliqué aux enquêteurs que le violeur prétendait être un marabout. Sous prétexte de jouer les bons samaritains pour ces jeunes filles en proie à des difficultés financières et de logement, il leur prodigue des "séances de soins" et leur fait boire des préparations. Après avoir abusé d'elles, il leur réclame de l'argent et les menace de grands malheurs si elles ne gardent pas le silence. 

Une victime de 13 ans

Malgré les menaces, les deux jeunes femmes décident d'aller dénoncer à la police les agissements du marabout-violeur. L'enquête des policiers de Dunkerque révèle très vite que l'homme aurait déjà sévi dans le passé.  Le premier viol, en 2011, se serait produit à Mayotte. Ensuite, l'homme de 37 ans a déménagé en métropole, ou cinq autres victimes présumées ont donc pu être identifées. La plus jeune est âgée de 13 ans. Interpellé lundi 3 juin, le charlatan avoue avoir couché avec certaines de ses victimes, mais il affirme qu'il n'y a pas eu de viols. Lors de la perquisition menée à son domicile, les enquêteurs ont mis la main sur plusieurs objets faisant partie de l'attirail classique des marabouts. 
Publicité